22 avril, un pas 'ensemble' vers la co.construction
 


22 avril, un pas 'ensemble' vers la co.construction

Le samedi 4 février, les équipes de Stades Citoyens se sont réunies chez Les Grands Voisins pour avancer dans l’élaboration du 22 avril.

Comment trouver plus approprié que les Grands Voisins, lieu de partage par essence, pour organiser la quatrième journée de construction du 22 avril. Tous ne furent malheureusement pas présents mais l’inspiration était là. Ce fut une journée comme on les aime. Une journée où les idées ont fusé. Une idée où « ensemble » a émergé après une pléiade de réflexions communes plus ou moins enflammées. Une journée où chacun s’est approprié ce « ensemble » pour lui donner une dimension particulière et le mettre au service de tous. Une journée qui a fait oublier pendant quelques heures la désolation de l’actualité nationale et internationale.

Car là, réside l’objectif de Stades Citoyens. Dans son idéologie, Stades Citoyens se veut l’expression d’une multitude sans contrainte de temps, ni d’espace. Mais le 22 avril, ce sera un rassemblement de grande envergure au Stade de France afin de réunir dans un même lieu les citoyen.ne.s qui souhaitent participer à la vie de la cité. Afin de permettre à tous de s’exprimer et de faire des choses « ensemble » en s’enrichissant des diversités de chacun. Où il sera possible de « créer du réel » pour chaque individu présent. Où la finalité sera de prendre conscience que nous sommes dans un monde « des possibles » construit sur des promesses concrètes et réalisables qui ne se transformeront pas en paroles évanescentes.

Actuellement, nous assistons à une émergence de mouvements citoyens partout dans le monde, suite, notamment, à l’élection du nouveau président aux États-Unis. Que penser des marches des femmes contre Trump, des mouvements en faveur des migrants, et bientôt de celles initiées par les scientifiques américains ? Si ce n’est qu’il est temps de prendre conscience qu’« ensemble », nous sommes plus forts que nous l’avions imaginé et que cette force qui se révèle doit permettre de libérer la puissance d’agir citoyenne.

Parce que Stades Citoyens s’adresse à toutes celles et ceux qui veulent s’exprimer ou ne savent pas comment le faire, parce que Stades Citoyens veut créer des rêves « réalisables », l’événement prendra la forme d’une agora géante qui sera précédée d’un village des Initiatives. Ce lieu de rencontres sera l’occasion pour les collectifs, les associations et les organisations de se retrouver et d’échanger autour de quatre grands thèmes : « Je peux prendre part aux décisions », « Je subviens à mes besoins fondamentaux », « Je participe à la transition écologique », « Je prends soin de moi et mes proches ».  Et ceci leur permettra de s’approprier le stade et de relayer la communication afin que l’agora puisse se nourrir des initiatives du village.

Malheureusement, encore une fois, la réalité nous rejoint avec ses limites et ses contraintes. Car n’oublions pas que ce pari ne pourra prendre vie que si 10 000 places sont achetées avant le 1er mars. Et c’est à chacun d’entre nous de faire connaître cet événement en invitant ses amis et son entourage plus ou moins proche, en diffusant l’information sur les réseaux sociaux et par tous les moyens existants. Parce que n’est qu’« ensemble » que cela sera possible. Ce n’est qu’« ensemble » que nous pourrons dessiner un horizon commun. Le 22 avril, « ensemble », nous pourrons expérimenter, explorer, s’inspirer, créer, rêver, se rassembler, écrire, chanter, vibrer...

Retrouvons-nous le 18 février au Sens Club afin de poursuivre collectivement la construction de notre avenir citoyen et nous permettre de devenir acteur du changement.

Dogan Presse Agence


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik