Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


Syrie : Trump prévient la Russie, sur Twitter, que 'les missiles arrivent'

'Vous ne devriez pas vous associer à un animal qui tue avec du gaz, qui tue son peuple et aime cela', a tweeté Donald Trump en s'adressant aux Russes.

Dans un second message posté sur le réseau social, le président des États-Unis explique que les relations avec la Russie n'ont jamais été aussi mauvaises, même durant la guerre froide : « Il n'y a pas de raison à cela. La Russie a besoin qu'on l'aide sur son économie, ce qui devrait être très facile à faire, et nous avons besoin que toutes les nations travaillent ensemble. Arrêtons la course aux armements ? »

Le président américain avait déjà évoqué sur Twitter plus tôt dans la matinée « la cruelle attaque chimique en Syrie ». Il a dénoncé à plusieurs reprises l'attaque samedi sur le bastion rebelle de Douma, près de Damas, et a menacé d'y répondre militairement. Donald Trump avait notamment condamné, dimanche, une « attaque chimique insensée », mettant déjà en garde la Russie. « Le président Poutine, la Russie et l'Iran sont responsables pour leur soutien à l'animal Assad. Il faudra payer le prix fort », avait-il alors affirmé dans un tweet. Mercredi, Donald Trump a déploré l'état des relations américano-russes, qui n'ont, selon lui, jamais été aussi mauvaises. « Il n'y a pas de raison à cela », a-t-il regretté. « La Russie a besoin qu'on l'aide sur son économie, ce qui devrait être très facile à faire, et nous avons besoin que toutes les nations travaillent ensemble. Arrêtons la course aux armements ! » a encore écrit Donald Trump sur Twitter.

La Syrie a qualifié les menaces de frappes américaines d'« escalade dangereuse ». « Nous ne sommes pas étonnés par cette escalade dangereuse en provenance d'un régime comme celui des États-Unis qui a parrainé et parraine encore le terrorisme en Syrie », a indiqué une source du ministère des Affaires étrangères, citée par Sana. « Nous ne participons pas à la twitto-diplomatie. Nous sommes partisans d'approches sérieuses », a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, cité par les agences russes lui demandant de commenter les derniers messages du président américain.


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik