Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


508 millions de francs promis à la RDC en crise

Alors que le gouvernement congolais nie être en état de crise humanitaire, une aide internationale a été décidée vendredi.

Au total 528 millions de dollars (508 millions de francs) d'aide humanitaire ont été promis vendredi à Genève pour l'aide humanitaire en République démocratique du Congo lors d'une conférence des donateurs, boycottée par Kinshasa, ont annoncé les trois organisateurs. La Suisse participe à hauteur de 12,5 millions de francs.

Le montant est bien inférieur aux attentes des organisateurs (Nations unies, Union européenne, Pays-Bas), qui espéraient entre 1,7 et 2,2 milliards de dollars. «Nous sommes déçus que trop peu de pays envoient un vrai message d'espoir aux millions de Congolais qui ont désespérément besoin d'aide», a réagi le secrétaire général d'une ONG présente en RDC, Jan Egeland (Conseil norvégien des réfugiés).

A l'heure actuelle, treize millions de Congolais ont besoin d'une assistance, un nombre qui a doublé depuis l'année dernière, et le pays compte 4,5 millions de personnes déplacées, selon les Nations unies; 230'000 selon Kinshasa. L'ONU et les ONG font aussi état de «7,7 millions de personnes touchées par l'insécurité alimentaire et plus de deux millions d'enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère».

Soutien de la Suisse

Le patron de la branche humanitaire des Nations unies, Marck Lowcock, s'est cependant déclaré «content» du résultat de cette conférence à laquelle ont participé 54 pays, dont la Suisse. Berne va débloquer cette année 12,5 millions de francs pour soutenir l'aide d'urgence en République démocratique du Congo (RDC).

La contribution helvétique permettra d'appuyer les mesures de protection des civils et de leur donner les moyens de subvenir à leurs besoins en matière de soins, d'alimentation et de biens de première nécessité, a précisé le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Elle vise aussi à soutenir les communautés qui accueillent les personnes déplacées. La Suisse mettra par ailleurs des experts du Corps suisse d'aide humanitaire à disposition des agences des Nations unies.

Kinshasa conteste

La communauté internationale maintient, selon les mots du secrétaire général des Nations unies que «la République démocratique du Congo expérimente l'une des plus graves crises humanitaires» au monde. Ce que conteste la RDC, qui n'a d'ailleurs envoyé aucun représentant à Genève. Le régime du président Joseph Kabila accuse les puissances étrangères de vouloir décourager les investisseurs au moment où le gouvernement cherche à stabiliser une économie volatile.

Kinshasa a très mal supporté que les Nations unies déclenchent en octobre pour six mois le niveau d'alerte humanitaire 3 dans trois régions du pays (Kasaï, Sud-Kivu, Tanganyika). Pour Kinshasa, cette classification assimile la RDC à des pays en guerre sous le feu de bombardements quotidiens comme la Syrie et le Yémen.

Le gouvernement congolais a de son côté récemment promis 100 millions de dollars pour aider sa population en détresse.

«Arme de la faim»

«L'ONU travaille en étroite collaboration avec le gouvernement de la RDC et des discussions sont en cours quant à l'organisation d'un évènement de suivi de la conférence», assurent les organisateurs dans leur communiqué final.

En RDC, le boycott du gouvernement congolais, qui entend aussi refuser toute aide extérieure pour financer le processus électoral, aiguise les tensions.

«Cette attitude est irresponsable et criminelle. Elle relève d'un cynisme absolu (...) Kabila utilise l'arme de la faim pour maintenir son peuple sous la dictature», a accusé dans un communiqué jeudi l'opposant en exil Moïse Katumbi, candidat à l'élection présidentielle du 23 décembre. Autre candidat de l'opposition, Félix Tshisekedi avait encouragé «les donateurs potentiels à libérer un maximum de ressources».

Outre les quelques 1,7 milliard de dollars attendus par les organisateurs, le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) avait aussi demandé 504 millions pour les réfugiés congolais dans les pays voisins (800'000 d'ici la fin de l'année selon le HCR). La RDC accueille aussi plusieurs centaines de milliers de réfugiés(Centrafrique, Sud-Soudan, Burundi...) en raison des déplacements croisés de population fuyant les conflits.


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

  • Un Profil pour deux

    Un Profil pour deux

    vu 798 fois
    Comédie, Romance (1 h 40 min)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : St&eacut
  • Boule & Bill 2

    Boule & Bill 2

    vu 900 fois
    Comédie (1 h 20)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : Pascal Bourdiaux
  • Fast & Furious 8

    Fast & Furious 8

    vu 1483 fois
    Action, Thriller (2 h 16)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : F. Gary Gray

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES