Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


Belgique : solidarité avec Cahit Zorel

Mercredi 13 juin, Cahit Zorel, opposant turc menacé d'expulsion vers la Turquie, comparaîtra devant le Conseil du contentieux des étrangers à Bruxelles à 9h30. Le Comité pour la liberté d'expression et d'association belge (CLEA) invite le plus grand nombre à assister à cette audience.

Cahit Zorel est menacé d'expulsion vers la Turquie. Gérant d'un petit restaurant à Liège durant onze ans, il vit sans papiers dans le pays depuis 17 ans. Ses nombreuses demandes de régularisation ont été systématiquement rejetées et ce, malgré le fait qu'il soit marié à une belge depuis 2014. Contrairement aux lois démocratiques en vigueur dans le pays, ces refus sont motivés par des raisons purement politiques et en l'occurrence son engagement à dénoncer le régime turc. On lui reproche notamment sa participation à des manifestations, débats et conférences, l'organisation de concerts ainsi que la distribution de tracs et de revues ou encore la rédaction d'articles dénonçant le caractère autoritaire du gouvernement d'Ankara. À ce titre, la Sûreté de l'État a apparenté son militantisme à des activités "terroristes" représentant une menace pour la sécurité nationale et étant un frein à "sa bonne intégration" dans le pays.

Depuis le mardi 17 avril 2018, en protestation contre le dernier refus de régularisation émis par l’État belge en janvier dernier et afin de demander sa régularisation, Cahit Zorel organise un sit-in de 11h à 15h devant le Conseil du contentieux des étrangers à Bruxelles. Il est accompagné de nombreux autres militants qui le soutiennent afin que ses droits démocratiques fondamentaux soient reconnus sans tarder. D'autant que le 7 juin, il a été victime d'une agression au couteau par un ressortissant turc intégriste pro-Erdogan, le président actuel de la Turquie. Aucune victime n'est à déploré mais le partisan du chef de l'État turc, après avoir déchiré la banderole, a tout de même menacé de "revenir avec un flingue".

Il faut cependant voir au-delà de la simple demande d'obtention d'un titre de séjour. En effet, dans un État européen tel que la Belgique, il s'avère indispensable de revendiquer le droit fondamental qu'est la liberté d'expression et d'association. Car la criminalisation des opinions politiques de Cahit Zorel va à l'encontre des principes de base de la démocratie. Engagement citoyen en soi, dénoncer les crimes du régime d'Erdogan ne peut en aucun cas être assimilé à un acte terroriste. Au même titre, qu'il est inconcevable que ses partisans, à l'instar de leur président, puissent en toute impunité tenter de semer la terreur en dehors de leur pays.

Conseil du contentieux des étrangers - 92-94, rue Gaucheret - 1030 Bruxelles

B.T.
Dogan Presse Agence


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

  • Un Profil pour deux

    Un Profil pour deux

    vu 919 fois
    Comédie, Romance (1 h 40 min)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : St&eacut
  • Boule & Bill 2

    Boule & Bill 2

    vu 1055 fois
    Comédie (1 h 20)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : Pascal Bourdiaux
  • Fast & Furious 8

    Fast & Furious 8

    vu 1661 fois
    Action, Thriller (2 h 16)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : F. Gary Gray

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES