Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


Un 'pognon dingue' dans les aides sociales selon Macron

"On met un pognon de dingue dans des minima sociaux et les gens ne s'en sortent pas", s'est enflammé mardi soir Emmanuel Macron, dans une vidéo qui le montre en train de peaufiner son discours devant la Mutualité mercredi 13 juin.
Dans une vidéo tweetée par sa directrice de la communication Sibeth Ndiaye, Emmanuel Macron résume sa philosophie devant ses collaborateurs dans un langage familier, à quelques heures d'un discours "stratégique" sur sa politique sociale prévu à Montpellier, mercredi 13 juin vers 11h30. "Je vais faire un constat qui est de dire: on met trop de pognon, on déresponsabilise et on est dans le curatif. Toute notre politique sociale, c'est qu'on doit mieux prévenir - ça nous coûtera moins, ensemble - et mieux responsabiliser tous les acteurs", s'écrie le président.

"Le Président ? Toujours exigeant. Pas encore satisfait du discours qu'il prononcera demain au congrès de la Mutualité, il nous précise donc le brief ! Au boulot !", a tweeté sa conseillère en postant la vidéo. Emmanuel Macron va parler remboursement de soins mercredi 13 juin.

Le cadre de sa politique sociale
"On met un pognon de dingue dans des minimas sociaux et les gens ne s'en sortent pas. Les gens pauvres restent pauvres, ceux qui tombent pauvres restent pauvres. On doit avoir un truc qui permet aux gens de s'en sortir. Par l'éducation...", poursuit Emmanuel Macron, répétant son discours. "Il faut prévenir la pauvreté et responsabiliser les gens pour qu'ils sortent de la pauvreté. Et sur la santé c'est pareil. Tout le système de soins que je veux repenser, c'est aller vers plus de prévention pour responsabiliser, y compris les acteurs de soins", ajoute le chef de l'Etat.

Emmanuel Macron veut expliquer le cadre de sa politique sociale, alors qu'au sein même de sa majorité, certains lui réclament une politique plus sociale et moins libérale. Depuis un mois, l'exécutif évoque une réforme des aides sociales pour les rendre plus "efficaces", laissant planer la possibilité d'économies budgétaires. Selon le Canard Enchaîné, dans le cadre du rapport Cap 22, Bercy envisagerait 7 milliards d'euros d'économies, ce qu'Edouard Philippe a démenti.


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

  • Un Profil pour deux

    Un Profil pour deux

    vu 908 fois
    Comédie, Romance (1 h 40 min)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : St&eacut
  • Boule & Bill 2

    Boule & Bill 2

    vu 1042 fois
    Comédie (1 h 20)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : Pascal Bourdiaux
  • Fast & Furious 8

    Fast & Furious 8

    vu 1647 fois
    Action, Thriller (2 h 16)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : F. Gary Gray

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES