Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


Le rapprochement syro-jordanien fâche l’Arabie saoudite

Au terme de violents affrontements, les troupes de l'armée syrienne ont réussi, vendredi dernier, à atteindre la frontière jordanienne et à libérer le point de passage de Nassib après trois ans d'occupation par les éléments terroristes.

Le passage frontalier Nassib jouit d’une importance stratégique en étant le principal point de passage entre la Syrie et la Jordanie et situé entre Nassib et Jaber, a déclaré une source sur place dans une interview avec le site d’information Mizan.

" Ce passage est le point d’accès des pays arabes à la Méditerranée et ceci rajoute à son importance", a indiqué la même source, affirmant que le poste frontalier était opérationnel depuis 1997.

Le poste frontalier stratégique de Nassib peut être la porte d'entrée pour les marchandises européennes vers les pays arabes. Lorsque les marchandises sont expédiées par l’intermédiaire de Nassib, de l'Europe vers le Moyen-Orient, elles peuvent être transportées à moindre coût.

Avant la crise syrienne, la Jordanie bénéficiait d'importants revenus annuels importants grâce à ce point de passage.

Le déclenchement de la guerre en Syrie et l'occupation terroriste du passage ont été un réel choc économique pour les Jordaniens. Les groupes terroristes ont tenté, ces dernières années, d'indemniser les Jordaniens pour les pertes financières causées par la fermeture du poste frontalier de Nassib.

Les responsables jordaniens n'ont pas exprimé leur mécontentement de la fermeture du poste frontalier de Nassib de peur d'irriter les parrains des terroristes (États-Unis et Arabie saoudite), ce qui a permis aux forces syriennes de prendre le contrôle du passage frontalier.

Les terroristes de l’Armée syrienne libre (ASL) sont parvenus à occuper le point de passage stratégique au printemps 2015. Ils ont fixé l’année dernière un certain nombre de conditions aux autorités jordaniennes pour l'ouverture du passage frontalier.

L’ASL a demandé au gouvernement jordanien de payer sa part pour que le passage de Nassib soit rouvert, ce qui a provoqué la colère d’Amman.

En contrôlant le point de passage frontalier de Nassib, les gouvernements syrien et jordanien pourront bénéficier des avantages économiques significatifs et développer la coopération bilatérale. Un fait non apprécié par ceux qui défendent la cause des terroristes, en particulier les Saoudiens.

« La présence des forces syriennes à la frontière syro-jordanienne a des effets positifs sur les plans sécuritaires et économiques pour la Syrie et la Jordanie », a précisé le général Khaled al-Massaïd, commandant de la région militaire du nord de la Jordanie.


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik