Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


PROGRAMME DU 9ème SYMPOSIUM DE L'EYUP BAS pour l'UNITÉ DES PEUPLES CONTRE L'AGRESSION IMPÉRIALISTE / 8-9 SEPTEMBRE, ISTANBUL

Les rubriques du 9ème symposium Eyüp Baş à Istanbul :

1. CRISE ET AGRESSIONS IMPERIALISTES À L'ÉCHELLE MONDIALE CONTRE LES PEUPLES :
- Les politiques d'Israël et de la Palestine
- L'état d'urgence (OHAL) en Turquie
- l'Europe

2. LES PRISONNIERS : LA SITUATION DANS LES PRISONS, LES ATTAQUES ET LES RESISTANCES
- Les prisons turques
- Les prisons israéliennes / Les prisonniers palestiniens
- Les prisons européennes
- Les autres prisons

3. ALTERNATIVES
- Les politiques quotidiennes contre les attaques impérialistes
- Conseils ; alternatives utilisant la technologie ; alternatives dans le domaine de la culture et de l'art
- Nos politiques et résistances (Conseils populaires, Nuriye-Semih et la résistance dans la rue Yüksel, résistance d'Alev Şahin, résistance ouvrière, produits Kazova, chansons Grup Yorum contre les listes terroristes, réponses au concert événements)

4. COMMENT ASSURER L’UNITE DE L’OPPRESSION CONTRE L’UNITE DES IMPERIALISTES ?
- Solidarité avec la Palestine
- Solidarité avec Yorum
- Solidarité avec les avocats révolutionnaires
- Solidarité avec la résistance aux prisonniers dans les prisons
- Solidarité avec tous les peuples qui résistent à l'impérialisme et au fascisme
- Organisation de campagnes conjointes

5. QUE FAUT-IL FAIRE ? QUELLE EST LA SOLUTION ?
- Comment allons-nous développer le Front Anti-Impérialiste ?
- Quelles mesures devons-nous prendre pour créer l'Internationale ?
- Comment créer un internationalisme, comment assurer l’unité idéologique ?

6. TRAVAUX SUR LA DÉCLARATION FINALE
NOTRE APPEL pour le 9ème SYMPOSIUM DE BASE DE L'EYUP BAS pour L'UNITÉ DES PEUPLES CONTRE L'AGRESSION IMPÉRIALISTE / 8-9 SEPTEMBRE, ISTANBUL

Unissons-nous sur le front anti-impérialiste contre l'attaque de l'impérialisme et du fascisme, en mettant l'accent sur l'isolation, la destruction et la remise des droits !
Les 1er et 2 juin, une réunion du Front anti-impérialiste a eu lieu à Athènes, en solidarité avec le Front populaire. Il a été décidé de tenir le 9ème symposium Eyüp Baş pour l'unité des peuples contre l'agression impérialiste en Turquie.

Nous organisons le symposium à Istanbul les 8 et 9 septembre.

L'impérialisme veut laisser les peuples de Turquie et du monde désespérer et sans espoir !

Nous ne laisserons pas l'impérialisme jouir de cette victoire.

L'impérialisme a le FMI, la Banque mondiale, l'UE, le G8 et nous avons le Front anti-impérialiste !

L’impérialisme a surmonté la majorité des luttes de libération nationale et sociale dans le monde et les a poussé à se rendre.

Maintenant, il veut prendre nos esprits. Ils veulent que les gens pensent que "l'impérialisme ne peut pas être contré, ne peut être combattu, la révolution ne peut être réalisée". Ils veulent que les peuples se sentent désespérés.

L'impérialisme s'attaque aux peuples du monde entier. Israël attaque la Palestine sans interruption, presque vouloir supprimer la Palestine de la carte, pour faire de tous les Palestiniens du monde entier des réfugiés.
Cela se passe devant les yeux du monde et personne ne fait de bruit.

Les populations africaines sont confrontées à une exploitation sévère.

Les vagues de racisme augmentent en Europe. L'impérialisme, en particulier, utilise les Syriens, qui sont contraints de fuir leur pays, comme prétexte pour introduire une législation raciste et réactionnaire, portant atteinte au droit d'asile, ce qui constitue la réussite historique du peuple.

Nous n'acceptons pas cette imposition. Nous sommes debout, nous sommes ouverts, nous disons : contre les compromis, la soumission, les politiques de liquidation de l'impérialisme NOUS SOMMES ICI !

Nous sommes contre le désespoir, le pessimisme et la peur !

Nous avons créé une résistance historique en Turquie.

Les forces de gauche autres que nous sont découragées, disant : "Rien ne peut être fait selon les termes de l’OHAL (l’état d’urgence en Turquie), aucune mesure ne peut être prise".

Nous voulons partager notre résistance avec les peuples du monde, démontrer comment résister à la résistance contre le fascisme et donner espoir aux peuples du monde.

Nous voulons démontrer que la victoire à tout moment peut être gagnée grâce à la résistance.

Après deux ans en Turquie sous le nom de "l'état d'urgence", l'état d'urgence se poursuit avec de nouvelles lois anti terroristes visant à ouvrir le fascisme et nos travailleurs publics, prisonniers libres, nos habitants des bidonvilles, nos prisonniers dans des conditions d'isolation, nos ingénieurs et nos architectes, nos avocats, nos personnes handicapées, ceux d’entre nous qui ont 70 ans, nos grands-parents, nos nations, dans toutes les circonstances, nous résistons.

Au cours de la période OHAL, 36 décrets KHK ont été émis et 130 000 travailleurs du secteur public ont été suspendus. La confédération syndicale KESK compte 236 000 membres, qui se disent de gauche ; mais parmi ceux qui ont été suspendus, seuls l'académicienne Nuriye Gülmen et l'enseignant Semih Özakça se sont opposés au licenciement.

Avec la demande "Je veux retrouver mon travail", une action en faveur des droits de l'homme a été lancée à Ankara / Yüksel.

Cette vague de résistance s'est répandue, avec de grandes répercussions dans toute la Turquie. Ils ont été détenus tous les jours et sont retournés dans la zone de résistance dès leur libération.

Ils ont été maintenus en captivité, ont entamé une grève de la faim pendant 324 jours, ont été libérés, maintenant ils continuent à se tenir à Yüksel.

Yüksel est devenu le symbole de la résistance et la résistance continue.

La plus grande confédération syndicale turque DİSK compte 141 000 membres ; mais il ne fait rien pour ses membres.

Ce n'est que sous la direction du mouvement ouvrier révolutionnaire que les travailleurs résistent et reprennent leur travail.

Il y a 550 000 membres de TMMOB, qui affirment qu'il s'agit d'une association d'ingénierie et d'architecture démocratique de gauche ; mais un seul membre, l'architecte Alev Şahin, résiste pour récupérer son travail.

Il y a 96 000 avocats inscrits au Barreau, mais seuls les avocats du HHB (People's Law Bureau) résistent.

Le fascisme de l'AKP a arrêté des avocats et fait une descente dans leurs bureaux. "Soyez les avocats des patrons, pas les peuples, occupez-vous des affaires de divorce et autres, sinon je vous arrêterai".
19 avocats révolutionnaires continuent à exercer comme avocats en prison.

Grup Yorum, un groupe de musique révolutionnaire âgé de 30 ans, a été mis sur la liste des terroristes. Les membres sont en prison ou sont recherchés par la police.

Malgré cela, Grup Yorum continue de faire de l'art révolutionnaire et répond aux listes de terroristes fascistes avec de nouvelles compositions et des concerts.

Dans les prisons en Turquie, il y a près de 230 000 prisonniers. À l'exception des prisonniers du Front, tous les prisonniers (politiques) ont été intimidés dans le silence. Les prisonniers du Front, qui se définissent eux-mêmes comme "libres", sont en résistance générale depuis deux ans. Ils font sauter les portes, ils brûlent les cellules. Ils continuent de résister à la torture tous les jours, malgré les interdictions de visites et de communication.

Et le fascisme en Turquie interdit presque toutes les activités telles que les panels et les symposiums dans le cadre de l'état d'urgence. Nous défendons cependant notre droit de mener des activités, maintenons la volonté de tenir notre symposium et nous le ferons aujourd'hui...

L'impérialisme n'a pas changé. Le fascisme n'a pas changé. Le seul moyen de libérer les peuples est de résister, de se battre. La lutte est difficile. Un grand prix est demandé.

Mais si nous ne nous battons pas ; les peuples se noieront dans la faim, la pauvreté, le chômage et la corruption et sombreront dans la misère et la dépression.

Pour cette raison, la lutte est également vitale.

Comme Ho Chi Minh, le chef de la révolution vietnamienne, a déclaré : "N'oubliez pas, les tempêtes sont une chance pour les pins et les platanes de montrer leur détermination... Cette tempête passera ! Accrochez-vous... "

Dans notre résistance contre le fascisme, nous sommes impatients de vous accueillir, nos amis, à Istanbul les 8, 9 et 10 septembre.

Nous serons les plus forts avec votre venue et votre participation.

Laissons-nous unis dans le front internationaliste contre l'impérialisme, l'ennemi commun des peuples !


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik