Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


Le réseau social a annoncé vendredi avoir découvert un piratage de grande ampleur, qu'il a depuis réparé.

Facebook a annoncé, dans un communiqué et un post de Mark Zuckerberg publié vendredi 28 septembre, avoir découvert une faille de sécurité.

Facebook explique que "cette faille a affecté près de 50 millions de comptes". Tous ces comptes ont été dé-logués, et ont dû ensuite se re-loguer. Par précaution, ce re-logage a été pratiqué sur 40 millions de comptes supplémentaires. Ces 90 millions de comptes seront informés de l'incident par un message en haut de leur fil d'actualité. "Il n'est pas nécessaire de changer son mot de passe", ajoute le réseau.

Mais Facebook dit ne pas encore savoir "si ces comptes ont été utilisés par les pirates, ou si les pirates ont accédé aux informations de ces comptes". Selon les responsables du réseau, les pirates ont pu accéder à des données figurant dans les profils (genre, ville d'origine...), mais sans que l'on sache ce qu'ils en avaient fait ou comptaient en faire. Ils ne se sont semble-t-il, en revanche, pas servi de cette faille pour mettre des publications sur les comptes piratés.

Pirates inconnus
Précisément, les pirates ont utilisé une faille dans la fonction Aperçu du profil en tant que... qui permet de consulter son compte Facebook comme si l'on était une autre personne. Cette fonction permet de voir qui peut voir quoi sur son compte, et par exemple vos publications qui restent confidentielles aux yeux de ceux qui ne sont pas vos amis. 

Selon Facebook, "les pirates ont exploité une faille dans le code de la fonction Aperçu du profil en tant que... Cela a permis aux pirates de prendre le contrôle de ces comptes".

Facebook a indiqué que la faille a été découverte ce jeudi. Elle a été depuis réparée. La fonction Aperçu du profil en tant que... est temporairement suspendue. Le FBI, la police fédérale américaine, s'est saisie de l'affaire. Mais le Californien dit ne pas savoir "qui se cache derrière ces attaques, ni où ils sont basés".

Pour autant, selon les premières constatations, les pirates ne se sont, semble-t-il, pas servi de cette faille pour mettre des publications sur les comptes piratés, ni accéder aux messages privés. Les mots de passe n'ont pas été compromis, pas plus que des informations de cartes de crédit, a assuré l'entreprise.

Multiples déboires
Pour mémoire, Facebook compte plus de 2 milliards d'usagers à travers le monde. L'information a fait chuter son action en Bourse d'un peu plus de 3%.

La confiance des utilisateurs a déjà été passablement ébranlée depuis des mois par plusieurs scandales et Facebook traverse la plus grave crise de sa (jeune) histoire. Le groupe est critiqué pour avoir servi de plateforme de manipulation politique, en particulier pendant la campagne présidentielle américaine de 2016, ou d'avoir laissé filer les données de dizaines de millions d'utilisateurs à leur insu vers la firme britannique Cambridge Analytica.
   
Malgré les excuses répétées de son dirigeant, y compris devant le Congrès américain, l'image de Facebook, né en 2004, en est ressortie largement ternie.
   
Pire, alors que les scandales avaient longtemps épargné ses finances, le géant a connu un coup de tabac boursier inédit en juillet après avoir annoncé un chiffre d'affaires trimestriel et un nombre d'usagers inférieurs aux attentes des marchés.
   
En particulier en mars autour de Cambridge Analytica, du nom d'une firme britannique qui a récupéré les données personnelles de dizaines de millions d'utilisateurs de Facebook à leur insu.


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik