Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


Accuser l’Iran pour donner une échappatoire à l’Arabie saoudite

Le Danemark a annoncé mardi qu’il rappelait son ambassadeur en Iran et qu’il préconiserait de nouvelles sanctions à l’encontre de l’Iran à l’échelle européenne. Tout cela sous prétexte d’une accusation du chef des services de renseignements danois, Finn Borch Andersen, qui a déclaré qu’un service de renseignements iranien avait ourdi un complot visant à assassiner un membre de l’opposition iranienne sur le sol danois.

L’accusation du Danemark contre l’Iran intervient juste au moment où l’affaire de l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi par l’Arabie saoudite à Istanbul a terni l’image des autorités du royaume.

L’Iran a déclaré mardi que la publication de tels rapports « malveillants » par les médias et l’attribution de tels actes à l’Iran sont un complot de la part des ennemis et visent à affecter les relations grandissantes de Téhéran avec les pays européens.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a également convoqué l’ambassadeur du Danemark à Téhéran pour exprimer la vive protestation de la République islamique contre les propos « irréfléchis et politisés » de certains responsables des pays européen au sujet d’un prétendu complot d’assassinat.

Copenhague a dit qu’il allait consulter d’autres pays européens sur la manière de réagir. Mais il est peu probable que le bloc européen, qui travaille avec Téhéran sur la préparation d’un paquet de mesures visant à contourner les sanctions anti-Iran de Washington, soutienne les positions dures des autorités du Danemark.

« À ce stade, nous suivons les événements et sommes en contact avec les autorités [danoises] pour obtenir plus d’informations », a déclaré une porte-parole de la responsable de la politique étrangère de l’UE Federica Mogherini.

« Nous sommes en train de mettre en place des mesures pour continuer à acheter du pétrole à l’Iran. Les travaux sont en cours », a assuré Maja Kocijancic, porte-parole de Federica Mogherini.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré que l’opération sous fausse bannière organisée par l’agence d’espionnage israélienne ne nuirait pas aux relations de Téhéran avec le monde, faisant apparemment référence au rôle du Mossad dans la dispute diplomatique entre l’Iran et le Danemark.

Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, n’a pas tardé à « féliciter » le gouvernement danois pour l’arrestation.

Les experts du Moyen-Orient estiment qu’il ne faut pas sous-estimer le rôle de Riyad dans le conflit engendré entre Téhéran et Copenhague. Le Danemark a accusé l’Iran d’avoir prévu d’« assassiner » le leader de la branche danoise d’une organisation « indépendantiste » impliquée dans le massacre perpétré dans la ville iranienne d’Ahwaz.

Alors que l’Arabie saoudite est sous la pression de la communauté internationale à la suite du meurtre de Khashoggi dans le consulat saoudien à Istanbul, ce tapage médiatique contre la République islamique d’Iran lui permettra de desserrer un peu la pression qu’elle subit.

Dans un tweet mercredi, Zarif a déclaré : « La démarche perverse et sournoise du Mossad d’organiser des attentats sous fausse bannière ne fait que renforcer notre détermination à nous engager dans une interaction constructive avec le monde ».

Les médias israéliens ont par la suite révélé que le Mossad avait fourni au Danemark des « renseignements » concernant le complot présumé de Téhéran.


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik