Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


Manchester United - PSG : quelle leçon !

En l’emportant sans discussion à Old Trafford (2-0) en huitième de finale aller de la Ligue des champions, Paris prend une sérieuse option sur la qualification. En l’absence de Neymar et Cavani, blessés, Mbappé et Kimpembe ont fait la différence.

Amis Parisiens, il se passe quelque chose cette saison en Ligue des champions avec le PSG. Après avoir achevé en tête la dure bataille d’une poule composée du dernier finaliste de la Ligue des champions (Liverpool) et d’une équipe entraînée par Carlo Ancelotti (Naples), Paris est tranquillement qualifié pour les quarts de finale de l’épreuve à mi-chemin de son duel contre Manchester United, privé de Pogba au retour, exclu.

Tranquillement, cela veut dire pas totalement, pas encore. Un jour, il a mené 4-0 et vous connaissez la suite au retour, en Catalogne. Renouer avec les quarts de finale nous ramènerait au printemps 2016 quand Paris était tombé à Manchester mais City. On ne gagne pas souvent ici et il s’agit même de la première victoire d’un club français à Old Trafford. Tout arrive et le PSG joue les éclaireurs avec lampe magique d’où sort le génie de Mbappé, entre autres.
Tuchel a trouvé des solutions tactiques

Il se passe quelque chose parce que le club de la capitale a cette saison un truc en plus. Personne ne sait comment gagner la Ligue des champions mais il existe des constantes : posséder Cristiano Ronaldo, un grand gardien, un super buteur et un vrai coach sur le banc. Ce dernier point, Paris l’a. Thomas Tuchel est le meilleur entraîneur de l’ère qatarienne si l’on juge de la première journée de championnat au 8e de finale aller. Il a donné une âme à son équipe, qui se transporte de Naples à Belgrade en passant par Manchester.

Sans Neymar et Cavani - des forfaits annoncés comme rédhibitoires -, il a trouvé des solutions tactiques qui ont perturbé les Mancuniens, qui tombent pour la première fois avec Ole Gunnar Solskjær au bout de douze sorties. Il est revenu à une défense à trois, évolutive, comme son attaque où Draxler a balayé le cœur du jeu comme le flanc droit avec Dani Alves. Avec Tuchel, le système se pose en poupée russe avec plusieurs organisations à l’intérieur du même schéma. C’est fort, très fort. Sans le N et le C de la MCN, l’Allemand a tout changé et trouvé mais un prochain blessé rendrait la tâche ardue.

Association de champions du monde pour un petit meurtre dans un jardin anglais

En attendant, il faut savourer non pas l’exploit mais l’immense performance de vaincre le 4e du championnat anglais en pleine bourre et chez lui et remercier finalement les propriétaires de MU d’avoir viré Mourinho. Avec le Portugais, jamais ses hommes n’auraient franchi la ligne médiane, renvoyant la balle aux Parisiens comme un mur au tennis.

Paris a pu jouer, contrer et sur un corner de Di Maria, sur qui le public d’Old Trafford avait placé un contrat sonore, Kimpembe s’est élevé en shaolin soccer pour tromper De Gea avant que Mbappé ne conclue de sang-froid un contre de Di Maria. Kimpembe-Mbappé, association de champions du monde pour un petit meurtre dans un jardin anglais. On serait jeune, on dirait qu’on est choqué tellement c’est beau.


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik