Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


L’'immense émotion' des politiques devant l’incendie de Notre-Dame

« Notre culture touchée au cœur », « l’histoire de Paris brûle sous nos yeux », « un immense malheur » : d’Hidalgo à Mélenchon, des politiques sous le choc.

« Bouleversé », « immense tristesse »… Des responsables politiques français ont fait part de leur désolation devant l’important incendie qui ravageait la cathédrale Notre-Dame de Paris, lundi 15 avril, dans la soirée.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, s’est rendue rapidement sur les lieux de l’incendie et a exprimé sa « douleur » à travers un message publié sur Twitter :

« Je n’ai pas de mot assez fort pour exprimer la douleur que je ressens face à Notre-Dame ravagée par les flammes. Ce soir, tous les Parisiens et Français pleurent cet emblème de notre histoire commune. De notre devise, nous tirerons la force de nous relever. Fluctuat nec mergitur. »

« Totalement bouleversé par l’incendie de Notre-Dame de Paris : notre histoire millénaire, notre mémoire, notre culture touchées au cœur », a tweeté le ministre de l’économie, Bruno Le Maire. « Les images de Notre-Dame de Paris en flammes brisent le cœur… C’est notre patrimoine culturel et historique à tous qui brûle devant nous. Courage et soutien aux pompiers de Paris pour faire face à ce terrible incendie », a réagi, quant à elle, la secrétaire d’Etat Marlène Schiappa.

Pour le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, qui a fait part de son « immense tristesse », c’est « le cœur et l’histoire de Paris [qui] brûlent sous nos yeux ». Les chefs de parti ont réagi à l’unisson. « Immense émotion devant ces images du feu dévorant Notre-Dame. Soutien aux pompiers mobilisés. Pensée pour les fidèles et pour tous ceux qui, n’ayant pas la foi, sont attachés à ce joyau de notre histoire », a tweeté Olivier Faure, le premier secrétaire du Parti socialiste.
« Immense malheur »

A droite, le patron de LR, Laurent Wauquiez, a dit sa « désolation en voyant partir en fumée ce symbole de nos racines chrétiennes, de la littérature de Victor Hugo. C’est toute une part de notre histoire, de nous-mêmes, qui brûle ce soir ». Chef de file des « insoumis », Jean-Luc Mélenchon s’est dit « sidéré » devant un « immense malheur ».

La présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, a manifesté son « soutien » aux « pompiers valeureux qui luttent pour éteindre l’incendie qui ravage cette merveille de notre patrimoine et de notre culture ». Secrétaire national d’EELV, David Cormand a relevé des « images terribles » et espéré « qu’il n’y [ait] pas de victimes et que ce qui pourra être sauvé le sera », faisant part de ses « pensées pour les pompiers et les secours ».

Pour Benjamin Griveaux, candidat à l’investiture LRM pour briguer la Mairie de Paris, « les images de ce joyau de notre civilisation en proie aux flammes sont insoutenables ». « Soutien total aux pompiers de Paris et aux membres de la préfecture de police », a-t-il tweeté.
L’Unesco aux côtés de la France

A l’étranger, le président des Etats-Unis a été le premier chef d’Etat à s’exprimer, déplorant un incendie « horrible » et suggérant que l’on envoie des Canadair pour le maîtriser.

De son côté, le ministre allemand des affaires étrangères, Heiko Maas, a également exprimé son soutien à la France, estimant que l’incendie en cours frappait aussi « les cœurs » des Allemands. « Nos pensées vont à tous les services d’urgence et à nos amis français. Avec eux, nous espérons que l’incendie ne fera pas de victime », a tweeté le chef de la diplomatie allemande.

« Quelle douleur de voir ces atroces images de Notre-Dame en feu. Notre-Dame est un symbole de la France et de notre culture européenne. Toutes nos pensées à nos amis français. Nous sommes à leurs côtés », a aussi réagi Steffen Seibert, porte-parole de la chancelière, Angela Merkel. A Londres, le maire, Sadiq Khan, a aussi fait part de sa solidarité : « Scènes déchirantes de la cathédrale Notre-Dame en flammes. Londres est dans la tristesse avec Paris aujourd’hui, et dans l’amitié toujours. » La première ministre, Theresa May, a de même adressé ses « pensées » aux Français.

Le premier ministre libanais, Saad Hariri, a aussi fait part de sa « tristesse ». « Le monde entier est pris de tristesse en voyant l’incendie de la cathédrale de Notre-Dame de Paris. Un désastre pour le patrimoine et l’humanité indescriptible. Toute la solidarité du Liban avec le peuple français », a-t-il écrit sur Twitter. Anouar Gargash, ministre d’Etat aux affaires étrangères des Emirats arabes unis, a aussi réagi sur Twitter : « Profondément attristé par l’horrible incendie qui détruit la cathédrale Notre-Dame. Un monument sacré, important pour la France et au-delà. Epouvantable d’assister à une telle catastrophe. »

Enfin, l’organisation des Nations unies pour la culture, l’Unesco, se tient aux « côtés de la France pour sauvegarder et réhabiliter ce patrimoine inestimable » qu’est la cathédrale Notre-Dame, ravagée lundi par les flammes, a tweeté sa directrice générale, Audrey Azoulay. La cathédrale gothique bâtie sur l’île de la Cité en plein cœur de Paris est inscrite au Patrimoine mondial de l’humanité depuis 1991.


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik