Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


Discours de Jacky WAGNER, secrétaire général de la CGT 67

"Travailleurs, salarié-e-s, retraité-e-s et privé-e-s d’emploi, partout dans le monde en ce 1er mai, sont mobilisés pour faire entendre leurs exigences pour vivre dignement dans la paix et en faveur du progrès social.

Les mobilisations populaires ces dernières semaines en Algérie, au Soudan ou ailleurs à travers le monde démontrent le rejet par les peuples des régimes totalitaires, despotiques et corrompus et exigent le respect des droits Humains et la mise en place de véritables démocraties.

En France, cette année, plus que jamais, il y a urgence à nous mobiliser massivement pour porter haut et fort nos revendications, malgré la répression terrible contre les mouvements sociaux.
Les urgences sont nombreuses : sociales, écologiques, fiscales, démocratiques et le quotidien des travailleurs qui ne cesse de se dégrader.

Le 1er mai 2019 est placé sous le signe de la reconquête de nos acquis sociaux déjà largement rognés et pourtant toujours dans le viseur du président de la République et du gouvernement.
Mais également pour la conquête de nouveaux droits pour les travailleurs, car ce sont eux qui créent de la valeur et de la richesse.

Les annonces du président de la République confirment la mise en place de mesures qui ne sont pas à la hauteur des exigences portées par les différents mouvements sociaux qui secouent le pays ces derniers mois.
Les conclusions du grand débat génèrent à la fois colère, indignation et appellent nécessairement à des mobilisations pour modifier profondément les orientations politiques actuelles, ouvrir d’autres perspectives et réduire les inégalités sociales et territoriales de notre pays, que les propositions présidentielles risquent au contraire d’aggraver.

Une nouvelle fois, le patronat, les plus fortunés, sont exonérés et le capital n'est aucunement mis à contribution pour répondre aux fractures sociales et territoriales.

Quant à « l’art d’être français » et à la teneur inquiétante des propos sur l’immigration et l’identité nationale, la CGT dénonce un discours nauséabond et très à droite renouant avec une période très sombre de notre histoire. Ces propos ne peuvent que fracturer la société.
Les salarié-e-s, retraité-e-s, privé-e-s d’emploi, les travailleurs et travailleuses en général ne peuvent se contenter des annonces du président Macron et devront continuer à se mobiliser pour gagner une autre répartition des richesses, seule solution pour entrevoir des horizons meilleurs et créer du lien là où le libéralisme veut nous diviser et nous opposer les uns aux autres :

Plus que jamais nos revendications sont d’actualités, il faut améliorer le pouvoir d’achat, en particulier, par une véritable revalorisation du Smic, mais aussi les salaires, les pensions de retraite et les minima sociaux ;

Il faut une relance des dynamiques budgétaires pour développer l’emploi, les investissements sur l’ensemble du territoire ;
Il faut mener la modernisation et le développement de nos services publics attaqués par une réforme rétrograde de la Fonction publique. Le problème n'est pas le statut des fonctionnaires mais bien les politiques d'austérité qui veulent à tout prix les supprimer
Je terminerai mon intervention par un appel à la mobilisation, la plus large possible, dans les services publics, les entreprises, les établissements, dans les localités, le 9 mai prochain pour gagner des avancées contribuant au progrès social de tous et toutes !!!!"

#1erMai à #Strasbourg


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik