Gilets jaunes : un acte 28 à la veille des européennes
 


Gilets jaunes : un acte 28 à la veille des européennes

A la veille des élections européennes, les Gilets jaunes espèrent mobiliser leurs troupes et comptent occuper Paris et Amiens, la ville d'origine d'Emmanuel Macron. Le ministère de l'Intérieur anticiperait une mobilisation plus importante.

Loin de se plier à la trêve électorale, les Gilets jaunes comptent au contraire remobiliser leurs troupes pour l'acte 28 de leur mobilisation le 25 mai, à la veille des élections européennes. Selon des informations obtenues par le JDD, «un rebond, même léger, devrait avoir lieu ce week-end». C'est en tout cas ce qu'anticiperait le ministère de l'Intérieur.

Plusieurs appels aux rassemblements ont déjà été lancés sur Facebook. Cette fois, les deux épicentres du mouvement sont prévus à Paris et à Amiens, ville natale du président de la République.

Sur le plateau de RT France, le 18 mai, juste après l'acte 27, Faouzi Lellouche s'est indigné de l'agressivité des forces de l'ordre malgré «le pacifisme» des manifestants. Il a prévenu que pour l'acte 28, il n'y aurait pas de déclaration à la préfecture des manifestations.
A Paris, plusieurs appels à manifester ont circulé sur les réseaux sociaux.

Un événement Facebook réunissant plus de 2 500 personnes intéressées. Intitulé «ACTE 28 Les Gilets Jaunes ne lâcheront pas la démocratie !», il donne donne rendez-vous dans l'est parisien, au métro Père-Lachaise. «Au lendemain de la grande grève mondiale pour le climat du 24 mai, et à la veille des élections européennes, nous appelons solennellement tous ceux qui luttent pour leurs droits et contre l'ignominie du système Macron à nous rejoindre», peut-on lire dans le descriptif de l’événement.

Un autre événement intitulé «Acte 28 - Résurrection, Le Retour !» appelle à se rassembler Boulevard des Batignolles, dans le 8e arrondissement de la capitale. Il réunit plus de 3 000 intéressés.
«La ville à Macron»

L'autre capitale de la contestation jaune de cet acte 28 sera Amiens. Un événement intitulé «25 mai : on prend la ville à Macron» rassemble plus de 3 000 personnes intéressées.

«Puisqu'on nous empêche de prendre le palais de Macron, nous prendrons donc sa ville : Amiens», ont écrit les organisateurs. La manifestation doit partir de la gare d'Amiens où un rassemblement se tiendra à partir de 9h du matin pour aller jusqu'au village associatif installé à la Hotoie. Dans la même journée se tiendra également une marche pour le climat et une manifestation de motards dans la capitale picarde. Dans un communiqué de presse, la préfecture de la Somme affirme que «ces projets d’actions n’ont pas tous été déclarés, ni tous les organisateurs pu être clairement identifiés». Des itinéraires «sécurisés» sont en conséquence proposés par la préfète, mais ils ne passeront pas par le cœur de ville. 

Dans le reste du pays, plusieurs événements sont également organisés, à Toulouse, à Montpellier et à Lille.


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik