Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


Ukraine : Zelensky plaide pour de nouveaux pourparlers à Minsk... avec les Etats-Unis

Volodymyr Zelensky, nouveau président ukrainien, s'est adressé directement à Vladimir Poutine dans une vidéo pour lui suggérer un entretien à Minsk sur la question du Donbass et de la Crimée. Il a en outre proposé d'y associer les Etats-Unis.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'est dit prêt ce 8 juillet à rencontrer son homologue russe Vladimir Poutine à Minsk pour une reprise des pourparlers, appelant à y convier l'Allemagne, le Royaume-Uni, les Etats-Unis et la France. Dans une vidéo publiée sur son compte Facebook le 8 juillet, l'ancien humoriste a évoqué la Crimée et le Donbass parmi les sujets à aborder.

«Et maintenant je veux m’adresser au président russe Vladimir Poutine [...] Allons-y. Discutons. A qui appartient la Crimée ? Et qui n’est pas présent dans le Donbass ? Je propose la configuration suivante pour cette conversation : moi, vous, le président des Etats-Unis Donald Trump, le Premier ministre du Royaume-Uni Theresa May, la chancelière allemande Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron. Le lieu ? Je pense qu’Alexandre Grigoriévitch Loukachenko nous accueillera avec plaisir à Minsk», a-t-il déclaré en s'adressant directement au chef de l'Etat russe.

Le président ukrainien a par ailleurs dit n'exclure «aucun format diplomatique» sur la forme de cette rencontre.

«Un tout nouveau format» : la proposition de Volodymyr Zelensky

La Russie n'a pas tardé à réagir par le biais du porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov. Lors d'une conférence de presse, Dmitri Peskov a indiqué qu'il n'était «pas encore prêt à répondre» à cette invitation, estimant que c'était «un tout nouveau format». Principal écueil relevé par le diplomate, la présence des Etats-Unis, initialement absents des négociations et des accords de Minsk, signés en février 2015.

«Premièrement, il faut comprendre si une telle réunion a une perspective. Deuxièmement, il faut se faire une idée de ce nouveau format proposé. Le fait est que les Etats-Unis ne font pas partie du Format Normandie [configuration diplomatique à quatre : Ukraine, Russie, Allemagne, France, utilisée pour les négociations des accords de Minsk]», a-t-il précisé.

    La seule personne qui [...] saura résoudre cette question au profit de l’Ukraine

«De plus, que faire avec les accords de Minsk signés par les parties du Format Normandie, mais pas par des représentants des Etats-Unis ?», a-t-il par ailleurs relevé. Le porte-parole a toutefois précisé que la proposition «[serait] certainement envisagée», sans «encore parler d'une réaction quelconque».

Cette déclaration est la seconde réalisée en deux jours par le président ukrainien. La veille, évoquant le projet de gazoduc Nord Stream 2, il avait fait savoir que Donald Trump était, selon lui, «la seule personne qui [...] saura résoudre cette question au profit de l’Ukraine», appelant dans la foulée à associer le président américain aux discussions sur le futur pipeline.

Selon le chef de l'Etat ukrainien, Angela Merkel et Emmanuel Macron seraient influencés dans leurs prises de position par les entreprises de leurs pays, qui sont impliquées dans le projet gazier (Uniper, Wintershall et BASF pour l'Allemagne, Engie pour la France). Donald Trump a de son côté menacé de sanctions les investisseurs européens de ce projet de gazoduc censé passer par la mer Baltique pour approvisionner l'Allemagne et le reste de l'Europe s'ils menaient à bien ce projet.


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik