Imposante offensive des terroristes chinois à Lattaquié
 


Imposante offensive des terroristes chinois à Lattaquié

La Turquie continue de se dérober à son engagement d’évacuer des terroristes du Nord-Ouest syrien. Dans la province de Lattaquié, qui recèle la base russe de Hmeimim, les terroristes d’origine non syrienne se sont réactivés. Des terroristes takfiristes ont lancé le lundi 8 juillet au soir une nouvelle opération visant les positions de l’armée syrienne dans la banlieue nord de Lattaquié.

Selon le journal en ligne Al-Masdar News qui cite des rapports en provenance du nord de Lattaquié, les terroristes ont occupé la colline dite 428 du mont Turkmène, après avoir infiltré les positions de l’armée syrienne près de la frontière turque. Aucun autre détail n’a été publié concernant cette avancée des terroristes.

Des terroristes takfiristes notamment Hayat Tahrir al-Cham (ex-Front al-Nosra) et le Parti al-Turkistani sont largement présents dans les zones montagneuses connues sous le nom du mont Turkmène (Jabal al-Turkman) et du mont Kurde (Kurd-Dagh ou Jabal al-Akrad) dans le gouvernera de Lattaquié dans le Nord-Ouest syrien.

Auparavant, l’armée syrienne avait tenté de démanteler la dernière poche terroriste dans la province de Lattaquié, la ville de Kabani restant toujours aux mains des terroristes, ajoute Al-Masdar News.

Pourtant, les informations relatées par le site Muraselon disent que ce mardi 9 juillet au matin, les forces de l’armée syrienne ont réussi à repousser une attaque du groupe terroriste Front al-Nosra dans le nord de la province de Lattaquié.

Des sources sur le terrain ont dit à Muraselon que l’armée syrienne avait repoussé une opération des terroristes nosratistes près de la localité d’al-Darra dans le nord de la province de Lattaquié.

Des unités spéciales de l’armée syrienne s’affrontent depuis mardi matin à des terroristes chinois membres majoritairement du Parti al-Turkistani sur l’axe d’al-Darra et à ses alentours au mont Turkmène et ont réussi ainsi à écarter une attaque des terroristes auxquels elles ont d’ailleurs fait subir de lourds dégâts, ajoutent ces sources.

Le site d’information Nedaa-sy.com (Neda Souriya), affilié aux terroristes, a écrit que cette opération avait été lancée par une cellule d’opération connue sous le nom de « Va harrez al-moumenine », avant de prétendre que « les lignes de défense des forces syriennes ont été brisées au cours de cette opération ».

L’armée syrienne a lancé le 6 mai une opération afin de nettoyer de la présence des terroristes les provinces de Hama et d’Idlib, toujours dans le Nord-Ouest syrien.

Dans le rif de la province limitrophe de Lattaquié et dans l’ouest de la province de Hama, se trouvent toujours des éléments d’al-Nosra, composés presque tous de terroristes d’origine non syrienne des groupes Tanẓim Ḥurras ad-Din, Ansar al-Din et Ansar at-Tawhid.

Les attaques de ces groupes terroristes constituent un cas flagrant de la violation de l’accord de Sotchi, accord signé en septembre 2018 entre la Russie et la Turquie et en vertu duquel Ankara s’était porté garant de l’évacuation des terroristes des zones dans le Nord-Ouest syrien, ce qui n’a pas encore eu lieu.


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik