Notre délégation aux Panaméricains de Lima a porté bien haut le nom de Cuba
 


Notre délégation aux Panaméricains de Lima a porté bien haut le nom de Cuba

Le président de l’Institut des sports a fait l’éloge de la performance de nos sportifs à cette compétition particulièrement relevée.

UBA et son mouvement sportif viennent de réaliser une grande performance sur la scène internationale. Les Jeux panaméricains de Lima ont constitué un défi majeur et la délégation cubaine, composée de 420 sportifs, a remporté 98 médailles, dont 33 en or, pour une cinquième place.

Tout le monde a redoublé d’efforts pour atteindre l’objectif des 36 médailles d’or remportées il y a quatre ans à l’édition de Toronto, a déclaré Osvaldo Vento Montiller, président de l’Institut national des sports, de l’éducation physique et des loisirs (INDER) et chef de notre délégation dans la capitale péruvienne, avant de souligner que beaucoup de nos sportifs semblaient inconsolables à l’issue de la compétition après avoir obtenu une deuxième ou une troisième place, alors que la concurrence était grande et que décrocher une médaille d'argent ou de bronze aux Jeux panaméricains ferait le bonheur de beaucoup d'athlètes d’autres délégations.

Dans un communiqué rendu public à l’issue des Jeux, Vento Montiller a signalé que « nous avons toujours insisté sur le fait que nous serions confrontés à un défi de taille en raison des progrès sportifs enregistrés par de nombreux pays plus puissants économiquement, mieux dotés en infrastructures, en équipements sportifs, en technologies, en financements pour payer les voyages de leurs sportifs, ou même pour acheter ou nationaliser des sportifs étrangers, et autres spécificités auxquelles s’ajoutent une population beaucoup plus importantes que la nôtre… ».

Il a expliqué, selon le texte distribué à la presse, que « la réalité indique que ce panorama sera encore plus compliqué à l'avenir, car le haut niveau est de plus en plus exigeant et demande d’importantes dépenses, ce qui représente un défi d'une ampleur considérable ».

Le président de l'INDER a estimé que « face à cette compétition, considérée comme la plus relevée de l’histoire en raison de la présence de plus d'une centaine de médaillés olympiques et du fait que 21 sports offraient des places pour Tokyo, la discipline, la soif de victoire, la combativité et l’esprit d’équipe ont toujours prévalu ».

Concernant les résultats du classement général des médailles par pays, il a souligné la contribution de 20 sports, « dont neuf ont rapporté des médailles d’or. C’est le cas de la boxe (8), de l'athlétisme (5), de la lutte (5), du judo (5), du tir (4), du canoë-kayak (2), de l'aviron (2), du cyclisme (1) et de l'escrime (1) ».

La délégation cubaine a pris part à 267 des 419 sports prévus au programme des Jeux panaméricains, ce qui signifie qu'elle était absente à 152 épreuves, y compris à des disciplines ne figurant pas au programme olympique, « sans quoi le classement général par pays aurait été différent », a-t-il rappelé.

Vento Montiller a fait l’éloge des disciplines qui ont apporté une contribution inattendue comme le tir (2 de plus), la boxe (1), l'athlétisme (1), le judo (1) et l'escrime (1). Il a également félicité les sports restés en deçà de leurs performances habituelles comme le taekwondo et le baseball, ce dernier ayant livré une prestation décevante malgré une bonne préparation.

Selon le communiqué, la gymnastique artistique et la pelote basque n'ont pas non plus atteint leur objectif, tandis que la lutte « a laissé échapper deux titres pourtant à sa portée ».

Il a également insisté sur le fait que « des analyses seront nécessaires, car nous n'accepterons jamais la complaisance, mais rien ne peut ternir les raisons qui nous poussent à nous sentir fiers de la passion avec laquelle cette délégation s’est battue pour porter bien haut le nom de Cuba et être à la hauteur du peuple digne qu'elle a représenté ».

Il a souligné qu'une fois de plus, Cuba, sans avoir recours à des pratiques telles que le recrutement de sportifs et d'entraîneurs étrangers, a concouru aux Jeux de Lima « avec une délégation totalement autochtone, fruit d'un système sportif à la portée de tous, soutenu comme une priorité de l'État, même au milieu de l'agression particulièrement cruelle du gouvernement étasunien, qui nous impose des restrictions dont ne souffre aucun autre pays ».

Par ailleurs, il a exprimé que même si quelques médailles nous ont échappé, ceci ne saurait être vu, tant s’en faut, comme un manquement à l’engagement contracté.

Le président de l'Inder a souligné le soutien que le peuple a apporté à tout moment à la délégation et il a mis en exergue « l'émotion suscitée chez nos sportifs par les messages du président du Conseil d'État et du Conseil des ministres, Miguel Diaz-Canel Bermudez, du président de l'Assemblée nationale du Pouvoir populaire, Esteban Lazo Hernandez, du Commandant de la Révolution Ramiro Valdes Menendez et autres dirigeants.

Les conversations entre plusieurs d’entre eux et la membre du Secrétariat du Comité central du Parti, Olga Lidia Tapia Iglesias, ont également été encourageants et motivants pour continuer d’aller de l’avant.


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik