La Waffen-SS est 'la fierté de la Lettonie', selon le ministre letton de la Défense
 


La Waffen-SS est 'la fierté de la Lettonie', selon le ministre letton de la Défense

Les légionnaires lettons de la Waffen-SS sont la fierté de la Lettonie, selon le ministre de la Défense letton Artis Pabriks. Moscou tire la sonnette d'alarme à l’ONU.

Les Lettons engagés dans la Waffen-SS lors de la Seconde Guerre mondiale, étaient «la fierté du peuple letton et de l’Etat ». C'est ce qu'a déclaré le 28 septembre le ministre letton de la Défense, Artis Pabriks, lors d'une cérémonie pour le 75e anniversaire des combats près de More, commune lettone où, en 1944, des légionnaires lettons avaient résisté à l’Armée rouge lors de la libération des pays baltes qui vivaient jusque-là sous le joug nazi.

«Nous honorerons la mémoire des légionnaires défunts, nous ne laisserons personne discréditer leur mémoire», a ajouté Pabriks, dont les paroles ont été citées par l’agence russe TASS. La légion Waffen-SS lettone a été créée par le commandement de l'Allemagne nazie pendant la Seconde Guerre mondiale sur le territoire de la Lettonie occupée par deux divisions de grenadiers.

Les propos du ministre letton de la Défense ont suscité l’indignation de nombreuses personnes, y compris celle d'un député du Saeima (le Parlement letton) qui a, peu après, appelé à la démission d'Artis Pabriks. Sur sa page Facebook, le député a écrit que le ministre «glorifiait les actions de l'armée fasciste, contre laquelle la coalition anti-hitlérienne a lutté».

La déclaration d’Artis Pabriks a également suscité des réactions négatives en Russie. La Сhambre civique de la Fédération de Russie, institution qui représente la société civile auprès du pouvoir, a par exemple fait part de son intention d'appeler le secrétaire général de l'ONU à convoquer une réunion sur les faits de la réhabilitation du nazisme et du fascisme dans les pays européen. «C’est au plus haut niveau qu’il est extrêmement important d’évaluer des choses telles que la glorification d'anciens combattants SS, complices des nazis et vecteurs d’une terrible idéologie. Et il faut le faire rapidement», a déclaré Elena Soutormina, présidente de la commission pour le développement de la diplomatie publique, la coopération humanitaire et la préservation des valeurs traditionnelles.


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik