Nouvelles mesures contre Cuba : les États-Unis ne pourront pas échapper au procès de l'histoire
 


Nouvelles mesures contre Cuba : les États-Unis ne pourront pas échapper au procès de l'histoire

Ces nouvelles mesures s'inscrivent dans la politique de la Maison-Blanche visant à renforcer le siège économique contre la Grande Île, dans le cadre d'une guerre politique qui a pour but d’asphyxier le peuple cubain

Le 21 octobre, les États-Unis ont rendu effectives de nouvelles restrictions relatives à l'achat de produits contenant plus de 10 % de composants étasuniens et à la location d'aéronefs et de navires, comme ils l’avaient annoncé le 20 octobre dans le Registre fédéral de ce pays.

Conformément à cette règlementation, le Bureau de l'industrie et de la sécurité modifie les Règlements sur l'administration des exportations (REA) afin de restreindre davantage les exportations et les réexportations de marchandises vers Cuba.

Plus précisément, ce règlement modifie la politique d'octroi de licences, ce qui se traduit pas l’interdiction de louer des aéronefs à des compagnies aériennes cubaines étatiques. Il est précisé également que les aéronefs et les navires ne peuvent pas prétendre à une dérogation de licence s'ils sont loués ou affrétés par un ressortissant cubain.

À travers l’application de cette mesure, la Maison-Blanche impose à nouveau la limite de la règle des 10 % qui interdit toute réexportation à Cuba d’articles étrangers contenant plus de 10% de composants étasuniens, alors que sous le gouvernement de Barack Obama (2009-2017) – lorsque l'île avait été retirée de la liste unilatérale et controversée des pays soutenant le terrorisme –, Cuba avait pu remplir les conditions pour accéder au minimum des 25 %, et importer des marchandises qui ne contenaient pas plus de 25 % de composants étasuniens.

La réglementation révise l’Exemption de licence, connue sous le nom de « Soutien au peuple cubain », « afin d'interdire certains dons au gouvernement de l'Île et au Parti communiste de Cuba ». Elle limite également l'exportation de biens destinés à la modernisation de l'infrastructure des télécommunications.

Ces nouvelles mesures s'inscrivent dans la politique de la Maison-Blanche visant à renforcer le siège économique contre Cuba, dans le cadre d'une guerre politique qui a pour but d’asphyxier le peuple cubain.

Auteur: Raul Antonio Capote | informacion@granmai.cu

22 octobre 2019


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik