Soutenons la cause des manifestants Au Liban et en Irak Appel à rassemblement
Dimanche 3 novembr"> Appel à rassemblement
Dimanche 3 novembr">
 


Soutenons la cause des manifestants Au Liban et en Irak

Appel à rassemblement
Dimanche 3 novembre
De 14h à 17h
Place de la République

Depuis plusieurs semaines, les manifestations gagnent l’Irak et le Liban revendiquant des réformes politico – économiques.

Pour soutenir la cause commune dans ces deux pays et dénoncer la répression exercée par les autorités publiques à l’encontre des manifestants,
la Ligue des Libanais à Paris et la Jeunesse Irakienne Indépendante
vous appellent à un rassemblement à la Place de la République le dimanche 3 novembre 2019 de 14h à 17h.

Soyons présents et solidaires


Suite à l’annonce de la démission du Premier ministre du Liban, Saad Hariri, le Mardi 29 Octobre 2019, nous réclamons la formation urgente d’un nouveau gouvernement de transition. Ceci devra être suivi de la démission du parlement ainsi que du Président de la République.  Le nouveau gouvernement devrait être composé d’une équipe de spécialistes reconnus par leurs pairs dans leurs domaines respectifs. Ils prépareront la mise en place d’un système politique laïque régit par un code civil, accompagné d’une feuille de route pour l’élaboration et l’application d’une série de mesures visant à trouver des solutions durables à la crise politique, sociale et économique libanaise qui perdure depuis plus de 30 ans. 
Cette feuille de route devra adresser une multitude de considérations dont les suivantes :
1.    La traduction en justice des criminels de guerre, des criminels économiques et des responsables directes et indirectes de toutes les violences commises notamment durant la révolte d’Octobre 2019.

2.    La lutte contre la corruption et le rapatriement de tous les fonds pillés par les responsables libanais.

3.    L’élaboration d’un système de comptabilité et de transparence des dépenses de l’État auquel chaque citoyen pourra avoir facilement accès.

4.    La mise en place d’une nouvelle loi pour préparer les prochaines élections parlementaires qui ne devraient pas tarder. Celles-ci garderaient le scrutin proportionnel (quel que soit la circonscription électorale) tout en renonçant au vote préférentiel. Dans le cadre de cette nouvelle loi, afin que les électeurs puissent avoir un impact direct sur leurs départements de résidence, ils pourront voter en fonction de leur lieu de résidence et non pas d’origine du père. S’agissant de l’élection du Président de la République, elle se fera au suffrage universel. Le nouveau système électoral aura pour mission de dépasser les clivages religieux longtemps instrumentalisés pour garantir les intérêts de la classe politique. Par ailleurs, les autorités libanaises s’étant déjà engagées à intégrer cette réforme, les expatriés auront également le droit d’être représentés par des député(s) des Libanais à l’étranger. 

5.     Le nouveau système politique laïque sera accompagné d'un nouveau code civil qui séparera distinctement les affaires religieuses des affaires civiles et qui garantira la liberté de chaque individu. Le mariage civil sera ratifié et deviendra la seule union matrimoniale reconnue par l'état. Le statut personnel et le statut de la femme discriminatoires disparaîtront en faveur du statut du citoyen. L'État libanais ayant déjà ratifié les droits de l’Homme, leurs principes devront être appliqués à tous les niveaux (institutionnels et personnels).

6.    Le court-termisme des politiques monétaires de la banque centrale ne pourra qu’être secondaire par rapport aux réformes structurelles profondes dont le pays a grandement besoin. La revalorisation des trois secteurs de l’économie passera par l'élaboration d'un projet ambitieux de développement national. Celui-ci impliquera la reconstruction efficace et durable de toutes les infrastructures nationales. L'accès fiable à l’eau potable et irriguée, à l’électricité, à un réseau routier, ferroviaire et maritime, à l’éducation et à la formation publique de qualité, à bien plus d’espaces publiques, à un service de nettoyage des voiries, de collecte et de traitement des déchets seront une priorité. Le pays ne pourra pas faire l'économie d'un système de transport en commun planifié et efficace utilisant des trains, tramways et bus fonctionnant à l'énergie propre et renouvelable. Par ailleurs, l'intégration des innovations technologiques de pointe dans la reconstruction du pays constituera une priorité dans la mesure où cela assurera une plus grande efficacité des travaux à venir et à un moindre coût.

7.    La mise en place de régulateurs dans différents secteurs économiques dont la mission sera d'assurer la protection des consommateurs ainsi que la garantie de la transparence et de la concurrence loyale des entreprises des secteurs concernés. Les secteurs bancaire, financier et des télécommunications seront les premiers à être assujetti à un tel type de régulation.

8.    La crise environnementale extrême qui se décline à travers le territoire libanais par une longue série de crimes dont (mais pas seulement) : la destruction de la verdure en milieux ruraux et urbains, la construction sauvage sans planification, sans fosses septiques ni réglementation visant à protéger la diversité et la tranquillité des lieux de vie, la multiplication de carrières de pierres, la pollution de l'air et des nappes phréatiques dû notamment aux déversements de substances toxiques par des industries dans la nature et les courants d'eaux ainsi que l'utilisation intensive et non-réglementée de produits chimiques notamment dans l'agriculture, la destruction des plages… la liste étant bien trop garnie pour tout mentionner dans cette déclaration.

Ligue des Libanais à Paris


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES