Raul fait l'éloge des combattants qui ont défendu la Révolution
 


Raul fait l'éloge des combattants qui ont défendu la Révolution

Une reconnaissance spéciale a été décernée à Raul lors de la cérémonie marquant le 60e anniversaire de la création du ministère des Forces armées, des Milices nationales révolutionnaires et de la disparition physique du commandant Camilo Cienfuegos.

LE Premier secrétaire du Parti communiste de Cuba, le général d'armée Raul Castro Ruz, a félicité, dans un message, les Milices nationales révolutionnaires (MNR). « Veuillez recevoir mes félicitations à l'occasion du 60e anniversaire de la fondation des Milices nationales révolutionnaires, qui sont devenues aujourd'hui une force décisive dans la conception stratégique de la Guerre de tout le peuple. En cette date si importante, nous rendons un hommage mérité à ceux qui ont donné le meilleur d'eux-mêmes pendant toutes ces années pour la défense de la Révolution », est-il dit dans le message lu par le général de brigade Juan Pérez Gil, chef de la direction du Minfar, lors de la cérémonie solennelle organisée dans la capitale cubaine, ce 25 octobre.

« À l'heure où les menaces contre notre pays s’intensifient, cette date mémorable doit être une raison de redoubler d’efforts dans notre préparation sur tous les fronts », souligne le message envoyé par Raul à cet événement, qui a également commémoré les six décennies de la disparition physique du légendaire commandant Camilo Cienfuegos et le 60e anniversaire de la création du ministère des Forces armées révolutionnaires (Minfar).

Au cours de la cérémonie, à laquelle ont également assisté José Ramon Machado Ventura, Deuxième secrétaire du Comité central du Parti et Salvador Valdés Mesa, vice-président de la République, le ministre des FAR, le général de corps d’armée Leopoldo Cintra Frias, a remis une reconnaissance spéciale à Raul en tant que fondateur et guide du Minfar en ses 60 ans d'existence.

Dans son discours central, Machado Ventura, a retracé l’historique des événements qui eurent lieu en 1959 et qui allaient marquer à jamais le destin du pays, parmi lesquels la fondation, le 16 octobre, du Minfar, sous la direction du commandant Raul Castro Ruz, ainsi que la formation de la première patrouille paysanne, organisée par le commandant en chef Fidel Castro Ruz, qui constitua la genèse des MNR.

« Nous estimons qu'il est essentiel à cette commémoration de reconnaître le travail de celui qui, pendant près de 50 ans, a été le ministre des Forces armées révolutionnaires qui, avec Fidel, a dirigé de manière magistrale la défense de notre patrie contre les agressions de l'impérialisme ; celui qui, avec le commandant en chef, est resté jour et nuit au poste de commandement à la tête des opérations des troupes cubaines qui s’acquittaient de missions internationalistes dans différents pays, qui a rendu ce ministère exemplaire, admiré pour sa discipline, son organisation et sa préparation et qui est resté en lien étroit et permanent avec le peuple travailleur. Il s'agit du général d'armée Raul Castro Ruz », a souligné José Ramon Machado Ventura dans son allocution.

Le Deuxième secrétaire du Parti a également évoqué la participation active du commandant Camilo Cienfuegos à ces événements, et il a souligné, avant tout, sa loyauté envers le peuple et le leader historique de la Révolution cubaine Fidel Castro Ruz.

« Dans tout ce processus de perfectionnement et de consolidation du triomphe de la Révolution, de la construction des FAR et dans l'organisation et le développement des Milices nationales révolutionnaires, le commandant Camilo Cienfuegos Gorriaran joua un rôle de premier plan et, comme beaucoup de jeunes de sa génération, il fit preuve très tôt de son orientation révolutionnaire et de son opposition aux exactions et aux abus commis contre le peuple par la dictature de Batista, une situation qui allait le contraindre à un exil difficile et douloureux. »

Le Deuxième secrétaire du Comité Central a rappelé que parmi les qualités de Camilo, il y en avait une qui le distinguait avant tout : sa loyauté envers Fidel et envers le peuple, comme en témoignent ses paroles quand il fut promu au grade de commandant : « Merci de me donner l’occasion d’être plus utile à notre Patrie meurtrie. Il me sera plus facile de cesser de respirer que de cesser d’être loyal envers votre confiance. »

Auteur: Abel Reyes


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik