Explosion sociale au Chili « ce n'est pas pour 30 pesos, mais pour 30 ans »
 


Explosion sociale au Chili « ce n'est pas pour 30 pesos, mais pour 30 ans »

Une explosion sociale sans précédent secoue le Chili. Selon les médias, on recensait au moins 42 morts, 121 disparus, plus de 12 femmes violées, à la suite de la brutale répression policière durant les manifestations monstres qui exigeaient une solution réelle à la situation économique et sociale du pays.

UNE explosion sociale sans précédent secoue le Chili. Selon les médias, on recensait au moins 42 morts, 121 disparus, plus de 12 femmes violées, à la suite de la brutale répression policière durant les manifestations monstres qui exigeaient une solution réelle à la situation économique et sociale du pays.

« Jusqu'à présent, le président Piñera n’a fait que polariser le pays et accroître les tensions », a déclaré à Barbara Figueroa, présidente de la Centrale Unitaire des Travailleurs (CUT), le plus puissant syndicat du Chili, selon le site France24

Une manifestante quant à elle criait au milieu de la foule : « C’est une revendication de tout un pays, nous en avons assez ! ».

Le revers de la médaille a été la mobilisation de plus de 20 000 soldats et carabiniers pour patrouiller dans les rues et réprimer les manifestants.

Des manifestations géantes ont également eu lieu dans la région de Valparaiso et d'importantes autoroutes ont été bloquées dans la région de l'Araucanie.

Le ministère chilien de la Défense a confirmé qu'il avait appelé des réservistes pour faire face à la crise sociale.

Face aux miettes promises par le président Piñera, le peuple a lancé le slogan « ce n'est pas pour 30 pesos, c'est pour 30 ans », faisant allusion à plus de trois décennies de gouvernements néolibéraux qui ont fait du Chili l'un des pays à la plus grande inégalité sociale, où une minorité amasse de grandes richesses, alors que la population de classe moyenne et pauvre s’enfonce dans le désespoir. Telles sont les origines de l'explosion sociale qui secoue ce pays d'Amérique du Sud.

EN CONTEXTE :

–      Le Chili est l'un des pays enregistrant le PIB par habitant le plus élevé d'Amérique latine, mais 30 % de son revenu va à 1 % de sa population, ce qui en fait l'un des 15 pays les plus inégalitaires du monde.

–      C'est le seul pays au monde où l'accès à l'eau, reconnu par l'ONU comme un droit humain, est entre des mains privées.

–      L'endettement des citoyens pour joindre les deux bouts à la fin du mois atteint 48% du PIB, dont des milliers d'étudiants qui doivent recourir à des prêts bancaires pour payer leurs frais d’inscription.

Auteur: Elson Concepcion Pérez
29 octobre 2019


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik