Du barrage de Sivens à Europacity, les projets de la controverse
 


Du barrage de Sivens à Europacity, les projets de la controverse

Europacity, un site géant de loisirs et de commerces au nord de Paris, ne verra finalement pas le jour. Avant lui, d’autres projets ont dû être abandonnés sous la pression des défenseurs de l’environnement.

7 novembre 2019 : sans complexe

A l’occasion du troisième conseil de défense écologique, le gouvernement officialise l’arrêt du projet de mégacentre commercial et de loisirs EuropaCity, prévu dans le triangle de Gonesse (Val-d’Oise). Une mission a été confiée à Francis Rol-Tanguy, haut fonctionnaire, pour réfléchir à l’avenir de cette zone coincée entre des autoroutes et l’aéroport de Roissy. La gare de la future ligne 17 du Grand Paris qui devait notamment desservir ce centre est toujours en construction et la création de la zone d’aménagement concerté (280 ha) a été validée par la justice. Les opposants, eux, portent le projet Carma, pour le maintien d’activités agricoles, bio et de proximité.

17 octobre 2018 : liaison fatale

C’est dans la presse locale, le quotidien Le Progrès en l’occurrence, le 17 octobre 2018, que la ministre des transports (devenue ministre de la transition écologique et solidaire), Élisabeth Borne, fait part de l’abandon du projet d’autoroute A45 entre Saint-Etienne et Lyon. Pour pallier la suppression de ce nouvel axe routier, controversé pour la consommation de terres agricoles et son impact environnemental, le gouvernement s’est engagé à investir 400 millions d’euros pour améliorer les liaisons ferroviaires (en augmentant les cadences de passage des trains) et routières, notamment l’actuelle autoroute A47.

3 mai : décision ferme

En se fondant sur les insuffisances de l’étude environnementale, le préfet de Saône-et-Loire rejette le projet, à Digoin, d’une ferme-usine de plus de 4 000 animaux. Les défenseurs de l’environnement et la Confédération paysanne regrettent cependant que « l’arrêté ne se prononce pas sur le bien-fondé de ce type d’exploitation ». Dans le même temps, six militants de la Confédération paysanne, poursuivis pour des actions menées en 2013 et 2014 contre la « ferme des 1 000 vaches » (en fait 862), à Drucat (Somme), ont été condamnés, en septembre 2018, à verser 120 000 euros de dédommagements au propriétaire.

17 janvier : aéroport enterré

C’est probablement l’abandon le plus symbolique : le premier ministre, Édouard Philippe, déclare en janvier 2018 l’abandon de Notre-Dame-des-Landes, le projet d’aéroport au nord de Nantes, un dossier vieux de plus d’une cinquantaine d’années. Le choix de réaménager l’actuel aéroport de Nantes-Atlantique a été retenu, notamment en rallongeant l’actuelle piste unique de 400 mètres, au grand dam des riverains opposés à cette extension. Le 10 novembre, ils étaient 500 environ à bloquer les accès de l’aéroport dont ils réclament toujours le transfert.

4 décembre 2015 : barrage détourné

C’est à la veille de Noël 2015 qu’un arrêté interpréfectoral abroge celui d’octobre 2013 actant la création du barrage de Sivens, sur le Tescou, dans le Tarn. En janvier 2015 déjà, la ministre de l’environnement, Ségolène Royal, avait annoncé la fin de ce projet, marqué par la mort de Rémi Fraisse, tué par la police le 26 octobre 2014 lors d’une manifestation. Cependant le principe d’une nouvelle « retenue d’eau » dans la vallée du Tescou, pour les besoins de l’agriculture, a été retenu en septembre 2019, hors de la zone de l’ancien barrage, en partie réhabilitée.

Par Rémi Barroux


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik