Le passage de l’Iran des capacités asymétriques aux capacités régulières
 


Le passage de l’Iran des capacités asymétriques aux capacités régulières

Le boycott sur la vente d’armes contre l’Iran sera bientôt levé. Les États-Unis ont peur de voir l’Iran se procurer des armements russes et chinois. Pourquoi ?

Le site analytique américain Defense One a récemment fait paraître un article à propos du pouvoir militaire de l’Iran. 

« La manière dont l’Iran mène ses conflits ressemble à celle adoptée par les États-Unis au Vietnam, en Irak et en Afghanistan : une guerre par procuration aux dépenses mineures au lieu d’engager directement les forces militaires du pays. Selon un rapport de l’Agence du renseignement de la défense américaine portant sur le pouvoir militaire de l’Iran, l’armée iranienne part des méthodes asymétriques pour atteindre les méthodes régulières. Cela signifie que l’Iran aura désormais un nombre plus grand de missiles balistiques pour cibler ses ennemis ainsi qu’une plus grande quantité de mines et d’armes maritimes pour bloquer le détroit d’Hormuz. Reste à savoir si Téhéran a la capacité de renforcer ses capacités militaires. L’Agence du renseignement de la défense américaine prévoit que l’Iran continue de bénéficier de moyens asymétriques comme ses alliés et par exemple le Hezbollah, pour contrer ses ennemis y compris les États-Unis, Israël et l’Arabie saoudite, tout en faisant lui-même de son mieux, pour renforcer ses capacités conventionnelles et régulières », indique le site web Defense One.

Defense One évoque le rapport de l’Agence du renseignement de la défense américaine qui prévoit le renforcement de trois principales capacités militaires iraniennes : « les missiles balistiques de l’Iran seront en mesure de prendre pour cible tous les endroits à travers la région. Les forces maritimes iraniennes pourront présenter une menace sérieuse pour la navigation maritime dans le golfe Persique et le détroit d’Hormuz et les forces coalisées de l’Iran seront en mesure de mener des opérations asymétriques à l’extérieur du territoire iranien ».

Defense One ajoute : « Le Pentagone est d’avis que Téhéran améliore ses forces régulières et qu’il cherche à se doter de nouvelles capacités. Le dernier programme quinquennal pour le développement en Iran se focalise sur les missiles, les forces maritimes, la défense antiaérienne, le combat aérien et les capacités de guerre électronique. L’Iran se focaliserait très probablement sur le développement de ses missiles, des plates-formes, des armes maritimes et de sa défense aérienne d’autant plus qu’il essaiera de promouvoir certaines de ses capacités aériennes et terrestres via les achats à l’étranger. Or, les analystes du Pentagone soulignent que ce programme coûte cher à l’Iran ».

« La situation sécuritaire compliquée du Moyen-Orient, marquée par la présence constante des forces américaines, les capacités d’Israël et les équipements militaires sophistiqués de l’Arabie saoudite et d’autres monarchies du golfe Persique rendent plus difficiles les efforts de l’Iran destinés à former une force régulière », indique le rapport du Pentagone qui fait ensuite allusion à la destruction le 20 juin 2019 du drone américain, Global Hawk par l’Iran : « Les Saoudiens, les Israéliens et les Américains n’ont pas prêté assez d’attention aux capacités des drones iraniens ».


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik