'Ils n'arriveront à rien' : Moscou réagit aux sanctions américaines contre Rosneft sur le Venezuela
 


'Ils n'arriveront à rien' : Moscou réagit aux sanctions américaines contre Rosneft sur le Venezuela

Washington, qui reproche à la Russie ses relations avec le Venezuela, a sanctionné une filiale du groupe pétrolier russe Rosneft, très présent dans ce pays. Moscou y voit une tentative des Etats-Unis de «soumettre le monde entier» à leur volonté.

Les Etats-Unis ont annoncé ce 18 février mettre en place de nouvelles sanctions contre Rosneft Trading, filiale du groupe pétrolier russe du même nom, très présent au Venezuela. Il s'agit là d'une nouvelle tentative de Washington d'isoler son ennemi déclaré : le président Nicolas Maduro. Malgré la réélection du président socialiste, les Etats-Unis ont préféré reconnaître son opposant Juan Guaido, comme président par intérim de ce pays aux riches ressources pétrolières, après que ce dernier s'est autoproclamé à ce poste. Et ce même si Juan Guaido est loin de faire l'unanimité au sein même de l'opposition vénézuélienne. Moscou de son côté, est un partenaire commercial important de Caracas.

Une tentative de Washington de «soumettre le monde entier»

«Rosneft Trading [...] a fourni l'essentiel des ressources financières du régime Maduro, ces décisions devraient avoir un impact important», a expliqué un responsable américain sous couvert d'anonymat à l'AFP.

Le ministère russe des Affaires étrangères a de son côté réagi via un communiqué de presse, résumant la situation : «Le nombre des tentatives américaines de faire pression sur la Russie en créant des obstacles aux relations économiques extérieures et en refusant de délivrer des visas américains a atteint 80 depuis 2011.»

«La Russie s’oppose fermement aux mesures restrictives unilatérales à l’aide desquelles les Etats-Unis, luttant pour l'hégémonie mondiale, tentent de soumettre le monde entier à leur volonté. Ils n’ont jamais influé et ne vont pas influer sur la politique russe dans les affaires internationales, y compris sur l'interaction [de la Russie] avec les autorités légitimes du Venezuela, de la Syrie, de l'Iran ou de tout autre pays», peut on encore lire dans le texte.

Le ministère russe accuse en outre Washington de chercher, par ses sanctions, à «créer des avantages pour les entreprises américaines qui ne résistent pas à la concurrence loyale avec les producteurs russes sur les marchés mondiaux» et d'«accroît[re] les tensions internationales».

Et de conclure : «Il est temps que les politiciens de Washington se rendent compte qu’ils ne parviendront à rien en exerçant une pression économique et militaire sur la Russie, et ne feront qu’aggraver la crise des relations bilatérales.»


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES


siber güvenlik