Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


Un ex-'émir' de Daesh qui se cachait parmi des migrants en route pour l'Europe arrêté en Turquie

Les autorités turques ont annoncé avoir arrêté Kasir al-Haddawi, un proche d'Abu Bakr al-Baghdadi et ex-«émir» de l'EI à Deir ez-Zor, selon le Sunday Times. Il aurait tenté de se fondre parmi des réfugiés syriens afin de gagner la Grèce.

Kasir al-Haddawi, un ancien «émir» de Daesh de la province de Deir ez-Zor, désormais contrôlée par les autorité syriennes, a été capturé le 27 avril par les forces de sécurité dans la ville d'Izmir, selon les autorités turques citées par le journal britannique The Sunday Times.    

Il aurait été arrêté alors qu'il se cachait parmi un groupe de réfugiés syriens, qui avaient l'intention d'embarquer sur un bateau pour rejoindre la Grèce. Trois autres membres de l'Etat islamique auraient été arrêtés avec lui, selon les médias turcs.

Les autorités turques précisent que Kasir al-Haddawi est un proche du chef de l'Etat islamique, Abu Bakr al-Baghdadi, dont la mort a été annoncée plusieurs fois sans jamais être confirmée. L'agence de presse turque Anadolu soutient que Kasir al-Haddawi est responsable du massacre de 700 civils à Deir ez-Zor, quand il y officiait en tant qu'«émir» du groupe djihadiste.

La question de l'exploitation des flux de migrants vers l'Europe par les organisations djihadistes se pose aux responsables européens depuis plusieurs années. Dès juillet 2016, la chancelière allemande Angela Merkel – qui avait décidé en 2015 d’accueillir environ un million de migrants dans son pays – avait affirmé que les vagues migratoires étaient exploitées par des groupes terroristes, pour y faire entrer certains de leurs hommes. De fait, plusieurs attentats en Europe, au cours de ces dernières années, ont été commis par des individus ayant demandé le droit d'asile dans les pays où ils sont passés à l'acte. C’est le cas des auteurs des attentats de Berlin ou de Hambourg, respectivement commis en décembre 2016 et juillet 2017. Autre exemple : en juin 2017, la police italienne avait arrêté un demandeur d'asile irakien qui projetait un attentat.


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires