Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


Turquie : le déraillement d'un train fait 24 morts et plusieurs centaines de blessés

Le train de passagers en provenance de Kapikule, à la frontière de la Grèce et de la Bulgarie, et se rendant à Istanbul en Turquie a déraillé le 8 juillet dans la région de Tekirdag, dans le nord-ouest de la Turquie. Le nouveau bilan annoncé ce lundi fait état de 24 morts et 360 blessés dont cent vingt-quatre personnes encore hospitalisées.

Selon le nouveau bilan annoncé par le vice-Premier ministre turc, Recep Akdag, ce lundi matin, 24 morts et 360 blessés sont à déplorer dans le déraillement du train qui a eu lieu le 8 juillet 2018. Le train provenait de Kapikule, à la frontière bulgare, et se rendait à Istanbul quand six de ses wagons ont déraillé, à proximité du village de Sarilar.
L'agence de presse étatique, Anadolu, citant Recep Akdag, a informé que les opérations de recherches sont actuellement achevées. Selon le ministre de la Santé, Ahmet Demircan, et un responsable de son ministère, Eyup Gumus, s’exprimant sur la télévision publique TRT Haber plus de 100 ambulances auraient été dépêchées sur les lieux. L'armée turque affirme quant à elle dans un communiqué avoir envoyé plusieurs hélicoptères sur le site de l'accident.

L'accident serait dû aux "mauvaises conditions climatiques"
"L'accident s'est produit en raison de mauvaises conditions climatiques", a expliqué le gouverneur de la région, Mehmet Ceylan. Propos corroborés par le ministre des Transports, Ahmet Arslan, qui a affirme dans un communiqué que le sol, en raison de récentes pluies abondantes qui ont rendu le terrain boueux, se serait dérobé sous les rails provoquant le déraillement. Il a également précisé que les rails avaient été contrôlés en avril, a rapporté Anadolu.

Toujours selon Anadolu, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a quant à lui présenté ses condoléances aux victimes et annoncé l'ouverture d'une enquête sur "cet accident tragique".

Interdiction de diffusion
Cependant, suite à ces différentes communications, l’autorité du Haut conseil turc de la radio et de la télévision (RTÜK) a annoncé que le Premier ministre avait décrété une interdiction temporaire de diffusion.
Or, aux vues des différents clichés qui ont été pris sur les lieux, il s'avère qu'en différents endroits de cette voie, qui est l'une des vieilles lignes ferroviaires à voie unique du pays, on peut constater que les rails ne reposent plus sur le sol. On ne peut que constater de la vétusté des installations, ce qui peut provoquer questionnement sur les réelles circonstances ayant entraîné cet accident dramatique.
Il faut rappeler que depuis quelques années, la Turquie a lancé un chantier de modernisation du réseau ferroviaire mais que plusieurs accidents mortels restent à déplorer, notamment dus à des rails défectueux.

Béatrice Taupin
Dogan Presse Agence


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES