Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


Jean Asselborn : ‘Les Palestiniens ont le droit à un État indépendant’

Le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn, se veut modérément optimiste quant aux résultats de la conférence internationale sur le Proche-Orient.

Quel est le but de cette conférence ?

Jean Asselborn Il y a d’abord eu la première conférence qui s’est tenue à Paris au mois de juin, puis la résolution 2334 du Conseil de sécurité de l’ONU au mois de décembre. Le moment est donc opportun. Mais j’estime que les États-Unis ont fait une erreur. Si, en décembre 2014, on avait voté la résolution qui était pratiquement la même que celle adoptée récemment, on aurait gagné deux ans et on aurait pu faire autre chose avec cette résolution que ce qu’on peut en faire maintenant. Le but est de permettre à la communauté internationale de montrer qu’elle se prononce pour une solution à deux États. Une soixantaine de pays seront présents. Mais il y aura deux grands absents : Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, et celui de Grande-Bretagne, Boris Johnson. Après 2014 et l’échec de ce qu’on a appelé l’initiative Kerry, il y a eu des évolutions qui font peur. Il y a maintenant pratiquement 600 000 colons qui vivent à Jérusalem-Est et en Cisjordanie. Et Israël a annoncé vouloir construire 55 500 nouveaux logements dans ces zones. Aujourd’hui, il y a une réelle volonté politique de dire qu’il est dans l’intérêt d’Israël (et pas seulement celui des Palestiniens qui ont le droit à un État indépendant), d’arriver à une solution concrète sur la base de la résolution de l’ONU. Mais quand on écoute un membre du gouvernement Netanyahou, Naftali Bennett, dire qu’il n’y aura pas d’État palestinien, quand on voit que l’élection de Trump signifie la fin d’un État palestinien et qu’un élu républicain parle d’un « soi-disant État palestinien », qu’il y a une menace américaine de bloquer tous les fonds pour les Nations unies si la résolution 2334 est maintenue… il y a de quoi être inquiet.

Concrètement, que va-t-il se passer après cette conférence ?

Jean Asselborn Il faut attendre le 20 janvier (l’intronisation de Donald Trump comme président des États-Unis – ndlr). Car nous, Européens seuls, nous ne pourrons pas modifier la situation. On aurait pu imaginer une implication plus forte de l’Union européenne au sein du quartet (États-Unis, Russie, UE et ONU – ndlr) pour exercer une pression plus importante. Mais maintenant, s’il faut agir contre la volonté du gouvernement américain… Et puis, il faut regarder la position des pays arabes qui, pour moi, reste une inconnue. J’ai peur que, pendant quatre ans, il y ait un statu quo avec tout ce qui peut se passer sur le terrain. Comment les jeunes en Palestine, mais aussi en Israël, vont réagir ? Il risque d’y avoir des soulèvements. Sans parler d’un possible transfert de l’ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem.

Cela signifierait que la solution à deux États deviendrait impossible ?

Jean Asselborn Évidemment, si on parle d’un seul État, il ne faudrait pas aboutir à un système d’apartheid mais à un État où tout le monde aurait les mêmes droits. Mais est-ce qu’on est prêt à aller vers ça ? J’en doute. Il se pourrait aussi que les Américains disent aux Palestiniens qu’ils ont un État, c’est la Jordanie. Je ne peux pas être optimiste, mais il y a tout de même ce signal de la communauté internationale réunie à Paris pour essayer de faire le suivi de la résolution de l’ONU. Ça ne peut pas être une mauvaise chose. Aux Nations unies, il y a 193 États et les 4/5es veulent forcer les Israéliens à arrêter les colonies et à se mettre autour de la table.

Entretien réalisé par Pierre Barbancey


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

  • Un Profil pour deux

    Un Profil pour deux

    vu 911 fois
    Comédie, Romance (1 h 40 min)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : St&eacut
  • Boule & Bill 2

    Boule & Bill 2

    vu 1044 fois
    Comédie (1 h 20)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : Pascal Bourdiaux
  • Fast & Furious 8

    Fast & Furious 8

    vu 1649 fois
    Action, Thriller (2 h 16)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : F. Gary Gray

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES