Dogan Presse Agence France | Actualite | Politique | Journal
 


Faysal Sariyildiz : 'Le nationalisme est utilisé contre l’opposition en Turquie'

Faysal Sariyildiz est député du Parti démocratique des peuples de Cizre, ville détruite par l’armée turque. Il risque l’emprisonnement s’il retourne en Turquie. Il a été fait, en décembre, citoyen d’honneur de Champigny.

Quelle est votre situation exacte aujourd’hui, au regard de la loi turque ?

Faysal SariyildizDéputé HDP de CizreFaysal Sariyildiz Je suis normalement député de Cizre puisque j’ai été élu par mes concitoyens. Mais, dans le cadre de la Turquie actuelle, je suis un dangereux terroriste. Une accusation étonnante pour moi qui n’ai jamais eu une arme dans les mains. Même étant enfant, je ne jouais jamais avec une arme en plastique ! Je suis diplômé de deux universités. Il est vrai que j’ai été très tôt sensibilisé à ce qu’on appelle la question kurde et que je m’y suis engagé. Aujourd’hui, je me retrouve dans une situation très, très compliquée. Mais, vous savez, je ne suis pas le seul dans cette situation. Il y a des dizaines d’universitaires, des centaines de médecins, d’avocats, de journalistes, des milliers et même des dizaines de milliers de citoyens qui, comme moi, sont considérés comme des terroristes et doivent être, d’une manière ou d’une autre, condamnés au silence.

Quelle est la stratégie poursuivie par Erdogan ? Est-ce que sa politique répressive est seulement dirigée contre les Kurdes ?

Faysal Sariyildiz Actuellement, ce qui met le plus en difficulté Erdogan, c’est le mouvement de libération nationale kurde. C’est pour cela qu’on a l’impression qu’il n’a que les Kurdes comme cible. Mais, en réalité, il cible tous les opposants, quelle que soit leur ethnie ou leur confession. À la suite de l’incendie du Reichstag en 1933, Hitler avait d’abord arrêté les communistes, puis les sociaux-démocrates et tous les opposants. Erdogan procède de la même manière. Il nous voit comme le plus grand danger pour son règne, alors nous, les Kurdes, sommes les premiers arrêtés et réprimés. Mais il cible également les communistes, les socialistes… C’est-à-dire, encore une fois, tous ceux qui représentent un danger pour son pouvoir. Avec un but : les mettre dans l’incapacité d’agir.

Comme le font généralement les dictateurs, Erdogan utilise aujourd’hui le nationalisme et la religion en faisant croire à son électorat, à ceux qui croient encore à ce qu’il dit, que le monde entier est son ennemi, que le monde entier s’oppose à l’extension de la Turquie. De cette façon, il finit par rassembler autour de lui des millions de personnes et de partisans. Quand je fais la comparaison avec l’Allemagne d’Hitler, je n’exagère rien. C’est une similitude totalement effroyable !

Que penser de l’attitude des pays européens, qui laissent toute latitude à Recep Tayyip Erdogan ?

Faysal Sariyildiz Les pays européens, l’Europe, savent ce qu’est Erdogan. J’ai constaté dans mes diverses rencontres qu’il n’est pas aimé. Mais, du fait des liens politiques, géopolitiques, stratégiques avec la Turquie, ils ne veulent pas se retrouver avec un Erdogan comme adversaire. En tout cas, pour l’instant. À chaque fois que je rencontre des députés européens, des parlementaires, des sénateurs ou des dirigeants politiques auxquels j’explique la situation de mon pays, je m’entends répondre toujours la même chose : « Oui, Erdogan représente un danger et pas seulement pour la Turquie. Mais nous ne voulons pas nous le mettre à dos à cause du flux de réfugiés qu’il risque d’envoyer vers l’Europe. » Le courage politique, ce n’est pas de faire des concessions à un dictateur, à un fasciste. Au contraire. Il faut se dresser devant lui, prendre des positions politiques, des décisions fortes, pour empêcher que le système fascisant ne s’approfondisse et touche des centaines de milliers d’autres personnes.

L’Europe a pourtant les moyens d’agir et de faire pression sur Erdogan. C’est vrai notamment par les questions économiques. Si l’Europe agissait dans ce sens, cela pousserait peut-être les gens là-bas à réfléchir autrement et à ne pas suivre ainsi Erdogan. N’oublions pas qu’il y a des milliers de Kurdes, de progressistes, de démocrates qui fuient la Turquie à cause de la répression. Si on ne fait rien, des dizaines de milliers de personnes vont être obligées de suivre le même chemin et se rendront en Europe. C’est donc paradoxal, pour empêcher l’arrivée de réfugiés en Europe, on laisse faire un exode de Turcs.

Vous venez d’être nommé citoyen d’honneur de la ville de Champigny. Est-ce un des outils du combat aujourd’hui ?

Faysal Sariyildiz C’est un honneur pour moi. Mais il ne faut pas que cela en reste là. Le fait d’être désigné citoyen d’honneur de Champigny a déjà été repris par la presse turque en disant que cette ville honore un terroriste. Parce qu’ils ont peur que je vienne devant le peuple français parler des crimes contre l’humanité commis par le système actuel. C’est pour cela qu’il faut continuer dans la lutte en tissant des liens encore plus intenses pour dénoncer ce qui se passe là-bas.
citoyen d’honneur de Champigny-sur-Marne

Député du Parti démocratique des peuples (HDP), sous le coup d’une quinzaine de chefs d’accusation, Faysal Sariyildiz a été fait citoyen d’honneur de la ville de Champigny-sur-Marne (94). Comme l’expliquait alors Dominique Adenot, le maire PCF, il s’agit ainsi de poursuivre une « longue tradition de solidarité avec les peuples en lutte pour leur liberté, contre les guerres, contre le fascisme ». Le député va être jugé par contumace. Pour le maire communiste, « l’opinion publique doit parler, dire stop à Erdogan, stop au fascisme ».

Entretien réalisé par Pierre Barbancey


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires

 

France

Politique

Economie

Jeunesse

Culture

Technologie

Cinema Guichet

  • Un Profil pour deux

    Un Profil pour deux

    vu 911 fois
    Comédie, Romance (1 h 40 min)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : St&eacut
  • Boule & Bill 2

    Boule & Bill 2

    vu 1044 fois
    Comédie (1 h 20)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : Pascal Bourdiaux
  • Fast & Furious 8

    Fast & Furious 8

    vu 1649 fois
    Action, Thriller (2 h 16)
    Sortie le 12 avril 2017
    Réalisateur : F. Gary Gray

Valence ville

Drome

SPORT

Sante

Vidéos les plus vues

Monde

LE TOP 6 DES ARTICLES