Turquie, Diyanet ͠ Strasbourg, et Ensar Vakfı..

Aujourd'hui au Zénith de Strasbourg le Diyanet, le président du ministère religieux  de Turquie Mehmet Görmez fait une grande intervention.

La mairie de Strasbourg pour l'ouverture du grand lycée à Hautepierre, financé par le Diyanet qui objectif de former des imams, a facilité le projet en modifiant le plan (source journal Dna oct 2015) d’occupation des sols mais "n’a pas mis la main à la poche".
 Proche de l'AKP, partie du Président ErdoÄŸan, la DITIB ne semble pas avoir de problèmes de fin de mois ou de problèmes pour louer le Zénith.

Cette association, qui dit vouloir promouvoir un islam de France, s’est implantée récemment à Strasbourg, bien après la confrérie du Millî Görüs, dont l’idéologie est proche de celle des Frères musulmans, à l’origine de l’autre grand projet de l’islam turc à Strasbourg : la grande mosquée Eyyub Sultan de la Meinau dont les futurs minarets de 40 m de haut suscitent la polémique.
Liée à la Diyanet, l’organisme officiel turc des affaires religieuses qui dépend directement du Premier ministre de la Turquie, la DITIB a déjà investi 18 millions d’euros pour l’achat de 22.000 m2 de terrain dans le quartier de Hautepierre et pour la rénovation de 10.000 m2 de locaux. « Il faudra encore investir 30 à 40 millions sur 5 à 10 ans pour arriver au terme de ce projet », estime Murat Ercan, coordinateur de la DITIB.

Quelques questions pour faire émerger un raisonnement..
En Turquie il y a un ministère du Culte relié à l'état. Démocratie ?
Ministère qui chaque jour prône des discours qui engendre des violences dans la société.
Radicalisation ?
Le projet de ErdoÄŸan répendre la religion, la culture tel qui veut que ça soit, comme les ottomans, qui nomme projet 2023 et crée une nouvelle jeunesse religieuse.
Tous les jours des minorités religieuses chrétiens, alevis, orthodoxes, juifs, ezidi, sont victimes de discimination n'arrivent même pas à avoir un lieu de prière à eux, pour les enfants scolarisés des programmes avec objectif l'assimilation..
Tous les jours des opposants communistes, marxistes se font arrêter..tous les jours des kurdes se font tuer..
Bon arrêtons là  puisque tous les jours des journalistes ou des jeunes qui dénoncent ce fascisme sont emprisonnés.
Et la France collabore avec un pouvoir de l'AKP et lie des liens confiance pour ces projets ??

Aujourd'hui pas un article en français sur l'affaire concernant
Ensar Vakfı qui est une organisation de la société civile, fondée en 1979 à Istanbul fondation proche de l'AKP et l'agression sexuelle sur 45 enfants (chiffre qui a augmenté en une semaine de 13 à 45). 
Elle possède actuellement plus de 30 succursales dans diverses villes.  La fondation organise  des sorties, des séminaires, anime des projets européens, accueille et héberge les enfants et jeunes, dispense cours de religion (Ä°mam Hatip).
Le pouvoir de l'AKP majoritaire au Parlement à refuser la mise en place d'une commission d'enquête propose par les opposants CHP HDP.
Le Diyanet refuse également d'en parler de ces imams ou professeur et de ces agressions sexuelles.
 Tout cela pour démontrer la collaboration de l'AKP et du Diyanet.
Le CHP partie fondateur du Diyanet sera t il prêt un jour à avoir le courage de demander la fermeture de ce ministère?
Le HDP avait bien mis en avant le démantèlement de ce ministère mais se retrouve également silencieux aujourd'hui.

A quand la fin du Diyanet en Turquie ?
 
Où va la France avec ces enseignements privés ?

Et pourquoi ce silence médiatique ?

Dogan Presse


:

Poste similare


Photos de l'article

Video de l'article