Le Mossad apporte 100 000 kits de test au coronavirus incomplets en Israël

Le service de renseignement israélien a importé ce mercredi 19 mars 100 000 kits de test au coronavirus dans les territoires occupés depuis l'étranger. Mais selon le vice-directeur général du ministère de la Santé, Itamar Grotto, ce que la livraison du Mossad n'était pas exactement ce dont le ministère de la Santé avait besoin, a rapporté le journal israélien Jerusalem Post.

Il y a divers composants qui sont impliqués dans les tests, et le Mossad ne les a pas tous importés, a-t-il précisé.

Le journaliste israélien Barak Ravid a écrit dans un message sur son compte twitter : « Histoire étonnante: le service de renseignement, le Mossad, a acheté 100 000 kits de tests au coronavirus de deux pays qui n'ont aucune relation diplomatique avec Israël. Lorsque les kits sont arrivés en Israël ce soir, les responsables du ministère de la Santé ont découvert que ce n'était pas le bon type de kits de tests. Je ne plaisante pas. »

Les dispositifs auraient été livrés avec un composant manquant, un liquide breveté dans lequel les bâtonnets de tests doivent être immergés avant de servir au dépistage. Les kits sont donc inutilisables, a indiqué le vice-directeur général du ministère de la Santé, Itamar Grotto.

Il a fait savoir que le Premier ministre Benyamin Netanyahu était en train de prendre des dispositions pour obtenir le précieux composant aussi rapidement que possible.

Le rapport a révélé le scandale le même jour que le ministère de la Santé s'est engagé à augmenter le nombre de tests effectués quotidiennement en Israël à au moins 3 000 et bientôt à 5 000.

Le nombre de cas de contamination en Israël a bondi samedi matin et atteint le bilan de 883, selon une annonce du ministère de la Santé qui a indiqué que 178 nouvelles personnes avaient été diagnostiquées.

Selon cette source, trois patients sont dans un état critique, 12 autres dans un état grave.

Vendredi soir, Israël a enregistré un premier décès dû au coronavirus depuis le début de la pandémie. Il s'agit d'un homme âgé de 88 ans qui avait été admis la semaine dernière à l'hôpital Shaare Zedek de Qods dans un état grave. Il souffrait apparemment de plusieurs autres pathologies.

Tous les lieux de loisirs, les écoles et les universités ont été fermés ces derniers jours. Israël a aussi interdit mardi les déplacements « non-essentiels ».


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires