LR, RN et EELV se félicitent de leurs victoires...

Municipales : LR, RN et EELV se félicitent de leurs victoires respectives

 Les chefs des partis d'opposition Les Républicains, Rassemblement national et l'eurodéputé EELV Yannick Jadot se sont tous trois félicités des victoires électorales de leur partis. Ils y voient une perspective pour l'avenir.

Les présidents de partis Christian Jacob (Les Républicains), Marine Le Pen (Rassemblement national) et l'eurodéputé Yannick Jadot (Europe Ecologie-Les Verts) se sont tous trois montrés satisfaits à l'issue du deuxième tour des élections municipales néanmoins marqués par une abstention particulièrement significative.

«Ce qui a gagné ce soir, me semble-t-il, c'est la volonté d'une écologie concrète, d'une écologie en action», s'est félicité sur TF1 Yannick Jadot au soir du second tour. Son parti l'a notamment emporté à Poitiers (Vienne) où la tête de liste écologiste revendique la victoire.

Ce qui a gagné ce soir, me semble-t-il, c'est la volonté d'une écologie concrète

«Voilà ce qui se passe, on a dans ce pays quelque chose qui est en train de naître, un bloc social-écologique qu'il faut maintenant consolider», a estimé de son côté le chef des socialistes Olivier Faure sur France 2, se félicitant des «formidables victoires» remportées par les socialistes et les écologistes, souvent rassemblés au second tour des municipales.

Le président de LR Christian Jacob s'est quant à lui réjoui de la victoire de son parti dans «plus de la moitié des villes de plus de 9 000 habitants», a-t-il déclaré avant d'ajouter : «C'est de bon augure pour les élections sénatoriales, mais aussi départementales et régionales à venir.»

Ce n'est pas seulement d'ailleurs une victoire symbolique, c'est un vrai déclic

Après la victoire du député RN Louis Aliot à la mairie de Perpignan (Pyrénées-Orientales), la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen est elle aussi apparue souriante sur TF1 : «Ce n'est pas seulement d'ailleurs une victoire symbolique, c'est un vrai déclic, parce que nous allons aussi pouvoir démontrer que nous sommes capables de gérer de grandes collectivités», a-t-elle déclaré.

Morosité dans le camps présidentiel

Malgré des victoires du camp présidentiel, comme celle du Premier ministre Edouard Philippe au Havre (Seine-Maritime), la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, a fait part de sa «déception» devant les résultats «extrêmement décevants» du parti dans certaines villes. «Ce soir nous éprouvons une déception, parce qu'il y a des endroits, vous avez cité Lyon à l'instant, où notre propre division interne nous a conduits à des scores extrêmement décevants», a-t-elle affirmé tout en estimant que «dans les mois à venir», la République en marche ne pourrait «[se] permettre ce genre de divisions».

Source: RT France


:

Photos de l'article

Video de l'article

Articles similaires