J\'ai mal quand je respire, j\'ai mal quand je dors

«J'ai mal quand je respire, j'ai mal quand je dors» : Jacob Blake s'exprime depuis son lit d'hôpital

 Blessé par balles par un policier fin août, Jacob Blake s'est exprimé depuis son lit d'hôpital dans une vidéo publiée sur Twitter. Il a appelé au changement et à la solidarité, se désolant que «tellement de temps [ait] été perdu».

Dans une vidéo publiée sur Twitter le 6 septembre, Jacob Blake, blessé par balles par un policier fin août à Kenosha (Wisconsin) s’est exprimé. La vidéo, tournée par Ben Crump, son avocat, montre le jeune homme de 29 ans dans son lit d’hôpital, s’adressant au public pour la première fois.

«Votre vie, et pas seulement votre vie, vos jambes dont vous avez besoin pour bouger et aller de l'avant dans la vie, tout peut vous être pris comme ça», regrette-t-il.

La partie inférieure du corps du jeune homme est paralysée selon l'AFP. «J’ai des agrafes dans le dos, dans le ventre, croyez-moi, vous ne voulez pas vivre ça. J'ai mal 24 heures sur 24, ce n'est que de la douleur. J'ai mal quand je respire, j'ai mal quand je dors, j'ai mal quand je bouge d'un côté et de l'autre, j'ai mal quand je mange», raconte-t-il, avant d’appeler au changement.

«S'il vous plaît, vraiment, il faut changer vos vies. Nous pouvons être solidaires, rassembler un peu d'argent, rendre les choses plus faciles pour les nôtres, car tellement de temps a été perdu.»

Dans son allocution, il n’évoque pas les manifestations qui ont suivi le jour où il a été blessé de sept balles dans le dos par un policier.

Le candidat démocrate à l’élection présidentielle américaine Joe Biden a déclaré avoir discuté par téléphone le 3 septembre avec Jacob Blake, dont il a rencontré la famille à Kenosha, d'après son équipe de campagne. Son adversaire républicain, le président Donald Trump, s'était lui rendu sur place le 1er septembre.


: