Cabinet privé pour la stratégie vaccinale : McKinsey toucherait prè

Cabinet privé pour la stratégie vaccinale : McKinsey toucherait près de 2 millions d'euros par mois

 Selon une information de l'hebdomadaire Le Point, le coût du recours au cabinet de conseil privé McKinsey pour la coordination de la gestion de la campagne vaccinale en France s'élèverait à deux millions d'euros par mois.

Nouvelle révélation concernant le recours au cabinet de conseil privé McKinsey pour la gestion de la campagne de vaccination en France. Selon Le Point, «le coût de l'opération se rapprocherait des deux millions d'euros par mois».

Le gouvernement et la Direction générale de la santé ont confirmé, le 6 janvier 2021, avoir fait appel à plusieurs cabinets de conseil privés pour l'épauler dans sa campagne de vaccination contre le Covid-19, critiquée de toutes parts pour son démarrage au compte-gouttes. Il a «été fait recours au cabinet» McKinsey & Company «pour la campagne vaccinale en appui des conseils stratégiques et logistiques», a ainsi déclaré le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, après le Conseil des ministres, confirmant une information de Politico, puis du Canard Enchaîné.

«McKinsey est là, car le ministère n'a furieusement pas anticipé la logistique des vaccins», témoigne un expert auprès du ministère de la Santé cité par Le Point. «C'est à la fois une bouée de sauvetage et un fusible si cela se passait mal. Ils sont surtout présents pour mettre de l'ordre et s'assurer que les gens sont d'accord entre eux», ajoute cette source. Selon les informations du magazine, l'entreprise américaine travaillerait avec une équipe de cinq à dix personnes depuis la mi-décembre. «La société de conseil est censée s'occuper du cadrage logistique et de la coordination opérationnelle», ajoute l'hebdomadaire. Une information corroborée par Le Canard Enchaîné qui a précisé que Maël de Calan, ancien prétendant à la présidence des Républicains et associate partner pour la firme américaine, était présent aux réunions portant sur la vaccination au ministère de la Santé, en compagnie des agences régionales de santé et des directeurs d'hôpitaux.

Un «scandale d'Etat», pour le Daily Telegraph

Le rôle de McKinsey serait de mettre d'accord toutes les officines officielles de santé et le ministère dans la gestion de la campagne de vaccination. Le Point note que «ce management à la française est vivement dénoncé par les médias étrangers», qui évoquent un «désastre vaccinal français» (Die Welt) ou encore «un scandale d'Etat» (The Daily Telegraph).

La Direction générale de la santé (DGS) a précisé à l'AFP que d'autres sociétés de conseil étaient également intervenues : «Il a été fait appel au cabinet Accenture pour le lancement, l’enrichissement et l'accompagnement de la mise en œuvre du SI [système d'information] vaccination, aux cabinets Citwell et JLL, auprès de Santé publique France, pour l'accompagnement logistique et la distribution des vaccins Covid, et au cabinet McKinsey auprès de la task force pour la définition du cadrage logistique, le benchmarking et la coordination opérationnelle.»

Selon la DGS, ces cabinets «n’interviennent à aucun titre sur les choix de nature politique et sanitaire relevant de la seule responsabilité du gouvernement», comme «le choix des laboratoires et les commandes des vaccins, la priorisation des segments de population recevant le vaccin, le calendrier de mise en œuvre, les modalités de vaccination au plan national».


: