Jordan Bardella et Marion Maréchal dénoncent la «censure»

Ce 21 février, Marion Maréchal a déploré le blocage des publications sur son compte Facebook après son soutien à Génération identitaire, et Jordan Bardella la suppression de publications «dénonçant la dérive liberticide du gouvernement».

Au lendemain d'une manifestation contre la procédure de dissolution lancée par le gouvernement à l'encontre de Génération identitaire, Marion Maréchal a déploré le blocage de son compte sur Facebook, qui serait lié à un message de soutien à ce groupe militant.

«Suite à mon message de soutien à Génération identitaire, Facebook a bloqué ma page, je ne peux plus publier. Les GAFAM sont dans une démarche de censure idéologique et politique en-dehors de tout cadre judiciaire», a twitté la directrice de l'école privée ISSEP et ancienne députée du Front national, en invitant ses abonnés à la rejoindre sur Telegram.

Le même jour, l'eurodéputé RN et numéro deux du parti, Jordan Bardella, s'est indigné que Facebook «s'arroge le droit de supprimer [s]es publications défendant la liberté d'expression et dénonçant la dérive liberticide du gouvernement» – sans que soit précisé si ces publications faisaient référence, précisément, à Génération identitaire et à la procédure de dissolution à son encontre. Et le député européen de se demander si Facebook ira «jusqu'à la censure pure et simple de [sa] page sans recours possible».

Si le RN n'a pas participé à la manifestation organisée le 20 février à Paris en faveur de Génération identitaire, le parti a condamné dans un communiqué une décision «politique» et «une dangereuse atteinte aux libertés fondamentales».


: