Washington : un policiers tué et un autre blessé après une attaque

Washington : un policiers tué et un autre blessé après une attaque au Capitole, le suspect abattu

 Un policier a été tué et un autre blessé près du Capitole à Washington après qu'une voiture les a percutés. Le Congrès a été bouclé par la police. Le suspect a été abattu après avoir sorti un couteau.

Un agent de police a été tué et un autre blessé près du Capitole à Washington après avoir été heurtés par une voiture, selon la police, et le bâtiment, siège du Congrès américain, a été bouclé. Selon Reuters, les parlementaires ont ensuite été confinés à l'intérieur du bâtiment.

Selon la chaîne NBC, l'individu, après avoir percuté les policiers, «est sorti du véhicule avec un couteau» avant d'être abattu. Il est mort après son transfert à l'hôpital, selon les informations des médias américains. Des tirs ont en effet retenti au moment de l'interpellation du suspect. Les faits se sont produits près d'un point de contrôle du côté du Sénat.

Les élus du Congrès sont en vacances parlementaires cette semaine mais certains membres de leurs équipes, des employés du Congrès et des journalistes étaient présents comme le rappelle l'AFP.

«Un suspect a été arrêté», avait indiqué peu après la police du Capitole sur Twitter avant l'annonce du décès de celui-ci peu de temps après.

Un des deux agents blessés «a succombé», a indiqué également peu après lors d'une conférence de presse la responsable de la police Capitole, Yogananda Pittman. «Le suspect a percuté deux de nos agents avec sa voiture», avant de heurter une barrière, a-t-elle détaillé.

«A ce moment-là, le suspect est sorti du véhicule avec un couteau à la main» et «a commencé à s'avancer vers les agents de la police du Capitole», après quoi les agents lui ont «tiré» dessus, a-t-elle précisé. Cette attaque ne paraît pas liée au «terrorisme», ont toutefois précisé les services de police.

La police n'a pas révélé l'identité du suspect, qui a brandi un couteau avant d'être abattu. Mais les médias américains ont affirmé qu'il s'agissait de Noah Green, un jeune homme noir âgé de 25 ans.

Ils ont diffusé sa photo ainsi que celle de sa page Facebook, sur laquelle il exprimait sa sympathie pour le dirigeant du mouvement «Nation of Islam», Louis Farrakhan, régulièrement dénoncé pour avoir tenu des propos antisémites.

Une journaliste américaine de Fox News présente dans le bâtiment a pu témoigner en direct sur Twitter et a posté une photo du véhicule qui aurait percuté les policiers.

La correspondante de Fox News a également posté une vidéo sur laquelle on peut voir deux hommes sur des brancards emmenés par les secours.

«Jill et moi sommes dévastés en apprenant la violente attaque à un poste de contrôle de sécurité au Capitole des Etats-Unis», a annoncé Joe Biden dans un communiqué, ordonnant la mise en berne des drapeaux des bâtiments publics fédéraux.

L'enceinte du Capitole avait été placée sous très haute protection après l'assaut meurtrier du 6 janvier, mené par des manifestants pro-Trump.


: