Les vacanciers de l'Ascension disent leur bonheur d'être en Drôme

Malgré la météo en demi-teinte, les vacanciers de l'Ascension disent leur bonheur d'être en Drôme

Le ciel loin d'être au beau fixe pour ce pont de l'Ascension n'a pas vraiment encouragé les vacanciers à s'arrêter en Drôme. Les patrons de camping espèrent se rattraper à la Pentecôte et surtout cet été. Mais ceux qui ont posé leurs tentes chez nous disent leur bonheur d'être au grand air.

Les attentes étaient grandes, dans les campings de la Drôme, pour ce premier pont après la fin de la limite des déplacements. Mais le ciel couvert n'a pas encouragé les campeurs à venir planter leurs tentes dans le département. Celles et ceux qui ont quand même fait le déplacement disent leur bonheur d'être au grand air après plusieurs mois de crise sanitaire. Exemple au Gervanne Camping de Mirabel-et-Blacons.

Les structures en dur font le plein, le camping un peu moins

Dans les allées du camping, beaucoup d'emplacements n'ont pas trouvé preneur, au contraire des structures en dur, toutes occupées. Cela n'est pas pour déplaire à Laurence, venue de Grenoble pour camper en famille. Elle bouquine au calme : "On est tout seuls sur la partie haute du camping, on aime notre calme aussi, donc c'est bien ! Il manque peut-être même un peu de vie, finalement, mais c'est chouette."

Parfait aussi pour celles et ceux qui souhaitent s'échapper des foules et des petits appartements, comme Sophie : "on est venus prendre l'air, espérer avoir un peu soleil, c'est mieux que de rester en ville !" D'ailleurs Laurence préfère regarder le verre à moitié plein : "on a monté la tente sous le soleil, au sec, et jusqu'ici, il n'a pas pas plu. Les nuits ne sont pas froides non plus.
Randonnée ou VTT pour changer de la baignade

"C'est pas un temps à manger des glaces," regrettent un peu Marcus et Martin, deux adolescents venus de Lyon avec leurs parents. Mais ils ont de quoi remplir leurs journées, entre les parties de basket et les balades dans les massifs aux alentours, comme la forêt de Saoû et les 3 Becs. Les VTT sont aussi de sortie dans le camping.

Avant de repartir, les deux collégiens ont quand même une petite idée derrière la tête : "on a amené des maillots de bain parce qu'il y a une rivière, raconte Martin. Mais bon, l'eau est un peu froide". "Ce serait bien de se baigner, enchaîne Marcus, tout sourire. C'est un avant-goût des vacances !"


: