Étoile-sur-Rhône : dernières vaccinations nocturnes avant le gros r

Étoile-sur-Rhône : dernières vaccinations nocturnes avant le gros rush du week-end


Le centre de vaccination d'Étoile-sur-Rhône termine ce vendredi 14 mai sa semaine de nocturne. Depuis lundi, quatre professionnels accueillent les patients jusqu'à 22h. Après une grosse semaine, les professionnels vont enchaîner sur un gros week-end de vaccination.

Ce vendredi 14 mai, le centre de vaccination d'Étoile-sur-Rhône vaccine encore jusqu'à 22 heures. Environ 80 personnes supplémentaires ont été vaccinées chaque jour grâce à ces horaires décalés. Plus de mille de créneaux ouvrent à la réservation samedi et dimanche.

Un gros week-end de vaccination

La nuit tombe. Les lumières s'allument dans la salle à l'étage des Clévos à Étoile-sur-Rhône. Malgré l'heure tardive, les vaccinations s'enchaînent. Des dizaines de personnes continuent de remplir la file d'attente. Elles entrent et sortent de quatre boxes. Maëva Marmole fait les injections : "Je suis infirmière libérale. J'ai travaillé le matin de 6h30 à 12 heures à mon cabinet. Et à 15h45 je suis arrivée ici pour rester jusqu'à 22 heures".

Le docteur Fichter, cardiologue à Bourg-lès-Valence, accueille les patients avant l'injection : "Ça ne me dérange pas d'être là. J'ai eu l'habitude de faire des gardes à l'hôpital et c'était 24h debout. Là, il faut vacciner, c'est notre seule solution". Le corps médical est particulièrement mobilisé et Julien Alloin, le directeur du centre, est confronté à des difficultés : "Nous avons dépassé le stade de tension. Il manque des gens tous les jours. On a commencé le marathon il y a un certain temps et là on nous demande de faire un sprint".

    "Oui c'est vrai qu'on est très mobilisés. Les médecins, les infirmières mais aussi notre trentaine de bénévoles à l'accueil. Sans elles, il n'y aurait pas de centre".

Depuis lundi, il ferme le centre après 22h30. Le temps de ranger et de s'occuper des derniers vaccinés, obligés de rester 15 minutes sous surveillance. Avec lui, la maire d'Étoile-sur-Rhône, Françoise Chazal : "Oui c'est vrai qu'on est très mobilisés. Les médecins, les infirmières mais aussi notre trentaine de bénévoles à l'accueil. Sans elles, il n'y aurait pas de centre".

Des bénévoles des mairies d'Étoile-sur-Rhône, de Montoison, de Montmeyran qui vont aussi être sur le pont ce samedi et ce dimanche. Le centre ouvre exceptionnellement ses portes ce week-end. Il va proposer sur les deux jours environ 1200 créneaux. Six infirmiers sapeurs-pompiers vont venir renforcer les effectifs pour l'occasion.


: