Une marche pour soutenir Anne Lise Pena, en grève de la faim...

Une marche pour soutenir Anne Lise Pena, en grève de la faim contre le pass sanitaire

 Une vingtaine d'opposants au pass sanitaire ont marché 25 km pour soutenir une éducatrice spécialisée en grève de la faim contre le pass sanitaire, mesure controversée du gouvernement visant à optimiser la campagne vaccinale contre le Covid-19.

«J'espère un mouvement collectif important, notamment de ma profession médico-sociale que je trouve difficile à mobiliser. J'en appelle à tout le personnel de santé et du médico-social à s'unir, à ne pas avoir peur. On est en train de vivre un tournant, il faut qu'on résiste à cette privation de liberté», a confié le 9 septembre au micro de RT France Anne Lise Pena, une éducatrice spécialisée âgée de 48 ans, qui a entamé fin août une grève de la faim pour protester contre le pass sanitaire.

«J'espère un mouvement collectif important, notamment de ma profession médico-sociale que je trouve difficile à mobiliser. J'en appelle à tout le personnel de santé et du médico-social à s'unir, à ne pas avoir peur. On est en train de vivre un tournant, il faut qu'on résiste à cette privation de liberté», a confié le 9 septembre au micro de RT France Anne Lise Pena, une éducatrice spécialisée âgée de 48 ans, qui a entamé fin août une grève de la faim pour protester contre le pass sanitaire.

Originaire de Vendine (Haute-Garonne), elle a été soutenue le jour même par des manifestants venus à pied de Saint-Orens, près de Toulouse, ville distante de 25 kilomètres. «On voulait rendre publique son action [...] Elle ne fait pas ça pour la gloire», a témoigné sur place une de ses collègues, Marie Del Cerrot.

«C'est une initiative qui est très belle, elle est armée de beaucoup de courage», a fait savoir Alexandre, un des marcheurs venus soutenir Anne Lise.


: