Le Prix Nobel de la paix attribué aux journalistes Maria Ressa et...

Le Prix Nobel de la paix attribué aux journalistes Maria Ressa et Dmitri Mouratov

 Le prix Nobel de la paix a récompensé ce 8 octobre deux journalistes, la Philippine Maria Ressa et le Russe Dmitri Mouratov, pour «leur combat courageux pour la liberté d'expression».

La Philippine Maria Ressa et le Russe Dmitri Mouratov, tous deux journalistes, sont les lauréats du Nobel de la paix de cette année.

«[Ils] sont les représentants de tous les journalistes qui défendent cet idéal dans un monde où la démocratie et la liberté de la presse sont confrontées à des conditions de plus en plus défavorables», a déclaré la présidente du comité Nobel norvégien, Berit Reiss-Andersen, à Oslo ce 8 octobre.

Maria Ressa (58 ans) a cofondé la plateforme numérique de journalisme d'investigation Rappler en 2012, un média qui a braqué les projecteurs sur «la campagne antidrogue controversée et meurtrière du régime [du président philippin Rodrigo] Duterte», selon le comité Nobel.

Dmitri Mouratov (59 ans) a été l'un des cofondateurs du journal Novaïa Gazeta, dont il est rédacteur en chef – un quotidien qui a notamment mis en lumière «la corruption, les violences policières, les arrestations illégales, la fraude électorale et les "fermes de trolls"», d'après le comité Nobel, qui souligne que six des journalistes de ce média ont perdu la vie, dont Anna Politkovskaïa, tuée il y a 15 ans quasiment jour pour jour.

Interrogé en conférence de presse au sujet de l'obtention du Nobel par son compatriote Dmitri Mouratov, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, l'a félicité : «Il travaille constamment en suivant ses idéaux, il est dévoué à ses idéaux. Il est talentueux, il est courageux. Et bien sûr, c’est une grande reconnaissance, nous le félicitons», a-t-il déclaré.

Le chef de l’Union des journalistes de Russie, Vladimir Soloviov, a également félicité le rédacteur en chef de Novaïa Gazeta : «[Dmitri Mouratov] dirige depuis de nombreuses années le journal, qui se distingue par une façon très particulière de voir les événements en Russie et à l’étranger. Ils adhèrent fermement à cette position, et donc, en effet, nous pouvons adresser nos félicitations», a-t-il confié à l'agence RIA Novosti.


: