Cuba travaille déjà sur des vaccins spécifiques contre le variant...

Cuba travaille déjà sur des vaccins spécifiques contre le variant Omicron du SARS-COV-2.

« Nous suivons de près les rapports sur le comportement du nouveau variant Omicron. Nous travaillons déjà sur des vaccins spécifiques. Si nécessaire, nous le développerons en peu de temps », a annoncé le Dr Eduardo Martinez Diaz, président de BioCubaFarma, via son compte Twitter.

« Nous suivons de près les rapports sur le comportement du nouveau variant Omicron. Nous travaillons déjà sur des vaccins spécifiques. Si nécessaire, nous le développerons en peu de temps », a annoncé le Dr Eduardo Martinez Diaz, président de BioCubaFarma, via son compte Twitter.
Conscient que l'obtention de niveaux élevés d'immunité contre l'agent pathogène est essentielle pour que les pays puissent faire face aux éventuels variants du coronavirus, le Dr Martinez Diaz a recommandé dans un autre tweet que, pour l’instant, le plus important est de poursuivre la stratégie de vaccination, y compris la dose de rappel appliquée depuis novembre dernier, ainsi que de maintenir les mesures hygiéniques et sanitaires de prévention et de contrôle de la COVID-19.

Ces derniers jours, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié de « préoccupant » le variant génétique B.1.1.529 du SARS-CoV-2, appelé Omicron, et signalée pour la première fois en Afrique du Sud le 24 novembre.
L'agence sanitaire a prévenu sur son site web que ce variant présente un grand nombre de mutations et que les données préliminaires suggèrent un risque accru de réinfection, ce qui, selon l'OMS, indique un changement préjudiciable dans l'épidémiologie de la COVID-19.
L'OMS classe un variant comme « préoccupant » lorsque les souches possèdent des modifications génétiques qui affectent les caractéristiques du virus, telles que la transmissibilité, la gravité de la maladie, l'échappement immunitaire, l'échappement diagnostique ou thérapeutique.


:

Poste similare


Photos de l'article

Video de l'article