Un général canadien capturé à Azovstal

Des tonnes d'armements et des centaines de terroristes injectés tous les jours à l'Ukraine pour que cela dure et pourtant la déculottée est plus que monumentale du côté US/OTAN rien qu'à Marioupol.

À Marioupol, l'un des  généraux de l'OTAN aurait été encerclé. Le général en question a été bloqué par les troupes russes et les unités spéciales tchétchènes à l'usine métallurgique d'Azovstal.

Comme il ressort de la déclaration officielle, selon des données préliminaires, parmi le personnel militaire ukrainien, le personnel militaire étranger et les mercenaires sur le territoire de l'entreprise Azovstal, il y aurait un général à la retraite canadien membre de l'OTAN.

Il y a peut-être un des anciens généraux de l'armée canadienne, qui a d'abord semblé disparaître de la vue. Plus tard, un message a été donné par le ministère de la Défense du Canada indiquant que ce général avait quitté l'armée pour se rendre en Ukraine.
Les autorités canadiennes n'ont pas encore confirmé les données alors que d'autres rapports font état de la mort de plusieurs soldats otaniens

Mais Avia.pro, proche du ministère russe de la Défense, a déjà annoncé que d'anciens officiers et mercenaires britanniques envoyés plus tôt en Ukraine avaient été éliminés lors d'une opération spéciale.

Les données à ce sujet sont fournies à la fois par des sources fiables en Ukraine et ont été confirmées par les services de renseignement britanniques. Il s'agit de mercenaires et d'officiers bien connus dans les cercles étroits qui ont déjà participé à des missions au Moyen-Orient, notamment en Syrie, en Irak, etc.

Selon les dernières données objectives, un ancien officier britannique répondant au nom de Scott Sibley, qui avait déjà été vu dans d'autres points chauds de la planète, a été liquidé sur le territoire ukrainien. La présence de Sibley sur le territoire ukrainien n'a pas encore été commentée par les autorités britanniques. C'est une présence qui prouve le lien que fait l'Occident entre la Syrie et l'Ukraine.

Au total, jusqu'à 200 militaires britanniques, anciens et actuels, et mercenaires, peuvent se trouver aujourd'hui sur le territoire ukrainien. Cependant, pour le moment, on ne sait pas exactement où ils se trouvent, car la communication avec beaucoup d'entre eux a été perdue après les premières frappes de l'armée russe sur les infrastructures militaires ukrainiennes. Ce qui a laissé entendre que la plupart des mercenaires et militaires britanniques seraient éliminés.


:

Poste similare


Photos de l'article

Video de l'article