Réforme des retraites: des millions de Français descendront dans la rue

Le secrétaire national du Parti communiste français (PCF), Fabien Roussel, a exhorté « un million » de Français « à déferler dans la rue » le 19 janvier, première journée de mobilisation syndicale et politique contre la réforme des retraites du président français, Emmanuel Macron.

« Public, privé, jeunes, retraités, nous devons tous sortir massivement (...) Soyons un million à déferler dans la rue ! Il n’y a que ce rendez-vous qui compte », a déclaré Fabien Roussel dans l’hebdomadaire français Le Journal du dimanche.

Fabien Roussel a de nouveau proposé de soumettre la réforme des retraites à un référendum plutôt qu’à un vote au Parlement. « Nous voulons un vrai débat sur une réforme progressiste des retraites. Le peuple doit y être pleinement associé », a-t-il affirmé.

« Emmanuel Macron a organisé un simulacre de concertation avec des partis politiques et des syndicats. Les changements apportés au projet initial n’ont enlevé rien à sa brutalité pour des millions de salariés. C’est Macron qui a fait le choix des armes », a poursuivi Roussel.

Dans ce droit fil, la députée du parti La France insoumise (LFI) Clémentine Autain a estimé que le 19 janvier, il faut « mettre le paquet ». « C’est à ce moment-là qu’on établit le rapport de force ». « Plus on part haut, plus évidemment la montée en puissance va être forte », a-t-elle insisté auprès de l’AFP.

Le patron de la Confédération générale du travail (CGT) Philippe Martinez a aussi espéré que des millions de Français participeraient aux manifestations du 19 janvier.

Il est à noter que le projet du gouvernement vise à reporter progressivement à 64 ans l’âge de départ à la retraite, au lieu de 62 ans actuellement, tout en accélérant l’allongement de la durée de cotisation. Les principaux syndicats, unanimement opposés à cette réforme, se mobiliseront jeudi prochain pour une première journée de grève et de manifestations. L’ensemble de la gauche a appelé à rejoindre la contestation.

Une large majorité de Français indique depuis plusieurs semaines être contre la réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron. 59 % des Français se disent « opposés » à la réforme des retraites, selon un sondage ELABE.

D’après ce sondage, six Français sur sept « soutiennent » ou éprouvent de la « sympathie » à l’égard de la mobilisation contre le projet de la réforme des retraites.

Diverses villes européennes sont récemment le théâtre de manifestations pour demander l'amélioration des conditions de vie, manière de protester contre la vie chère. Entre autres, des dizaines de milliers de travailleurs de la santé en Espagne ont manifesté, dimanche 15 janvier, à Madrid contre ce qu’ils ont qualifié de destruction du système de santé publique par le gouvernement régional conservateur.

De nombreux manifestants ont condamné le gouvernement local pour avoir détruit le système de santé publique et ont crié des slogans tels que « le démantèlement de la santé publique est un crime. »

Le gouvernement régional de Madrid, dirigé par Isabel Ayuso, a été critiqué ces dernières années, en particulier depuis le début de la pandémie de COVID-19 en 2020, pour le manque de personnel à l’hôpital, ainsi que des centres de soins de santé primaires.

Selon les manifestants, le gouvernement régional démantèle les services de santé publics et favorise les prestataires de soins privés.

Ayuso dément l’accusation selon laquelle son administration démantèle les services de santé publique au profit du secteur privé, affirmant que les manifestations et les grèves sont orchestrées par des partis de gauche à l’approche des élections municipales et régionales de cette année pour saper les efforts du gouvernement régional conservateur.

En novembre 2022, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans la ville de Madrid pour soutenir les agents de santé réclamant de meilleures conditions de travail.


:

Poste similare


Photos de l'article

Video de l'article